HAINE : La LDJ et le CRIF se lâchent contre Stéphane Hessel qui vient de mourir.

jeudi 28 février 2013
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

HAINE : La LDJ et le CRIF se lâchent contre Stéphane Hessel qui vient de mourir.

A peine Stéphane HESSEL (né le 20 octobre 1917) est-il décédé ce 27 février 2013 que le CRIF s’empresse sous la plume de Richard Prasquier de diminuer sévèrement la portée du travail de cet homme admirable. Quand à la LDJ, elle crie « champagne ». Sans commentaire.

On peine à rassembler l’ampleur de ce qu’il a fait pour l’émancipation humaine. Il est massivement connu pour son opuscule « Indignez-vous ! », mais il a écrit et fait bien plus.

Alors, évidemment, quand un humain, fut-il de grande qualité, s’engage de façon aussi soutenue, et sur plusieurs fronts, on peut toujours lui trouver des erreurs (il n’est pas « spécialiste »), des faux-pas (telle ou telle position), des vrais ou des faux, des anciens ou des récents. Mais c’est peu au regard de ce qu’il a accompli.

On lui a déjà reproché de niveler toutes les indignations, comme si toutes les dominations ou oppressions étaient égales. Mais libre à chacun d’opérer sa hiérarchie. Par ailleurs, il est de plus en plus reconnu, dans l’altermondialisme au moins, qu’il faille lutter contre toutes les dominations.

Mais c’est surtout ses positions en soutien des Palestiniens et contre le colonialisme d’Israel qui ont fait hurler les pro-Israéliens. On ne s’étonnera donc pas de voir la LDJ et le CRIF cracher sur la tombe avant même l’enterrement.

Quelques faits rappelés pour mémoire sur ce volet seulement :

1 - En août 2006, Stéphane Hessel signe un appel contre les frappes israéliennes au Liban, paru dans Libération et L’Humanité.

2 - Le 5 janvier 2009, Stéphane Hessel déclare à propos de l’offensive israélienne dans la bande de Gaza :
« En réalité, le mot qui s’applique – qui devrait s’appliquer – est celui de crime de guerre et même de crime contre l’humanité. Mais il faut prononcer ce mot avec précaution, surtout lorsqu’on est à Genève, le lieu où siège un haut commissaire pour les droits de l’homme, qui peut avoir là-dessus une opinion importante. Pour ma part, ayant été à Gaza, ayant vu les camps de réfugiés avec des milliers d’enfants, la façon dont ils sont bombardés m’apparaît comme un véritable crime contre l’humanité80. »

3 - Le 4 mars 2009, Stéphane Hessel est membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine. Il préside la conférence de presse organisée à l’occasion de son lancement.

4 - En novembre 2009, il apporte son soutien à Salah Hamouri, un Franco-Palestinien emprisonné en Israël reconnu coupable, par la justice israélienne, d’appartenance au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) et de complot d’assassinat.

5 - Le 30 décembre 2009, Stéphane Hessel cite Israël dans une liste d’États « tyranniques », parmi la Chine, la Russie et l’Iran, avec lesquels le commerce ne doit pas primer sur les droits de l’Homme.

6 - Le 15 juin 2010, il appelle à participer au mouvement de boycott, désinvestissement et sanctions contre Israël84, soulevant l’indignation du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme qui porte plainte pour « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence ».

Liste issue de wikipédia qui provoque la haine des sionistes.

Hommage et amitié aux hommes de paix.

Christian DELARUE

MRAP 35