GOUTTE D’OR : Les revendications communautaristes des musulmans « identitaires ».

mercredi 23 juin 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

Goutte d’Or :

Les revendications communautaristes des musulmans « identitaires ».

A côté des revendications identitaires « bleu, blanc, rouge » de type « saucisson-pinard » (communautarisme ethno-nationaliste) il y a les revendications communautaristes des musulmans « identitaires ». L’affrontement des intransigeances et des identités (préférence nationale contre préférence religieuse) est une voie sans issue pour le mieux être de chacun. Il importe de respecter une multiculturalité d’intégration et la laïcité, ainsi qu’un certain ordre public républicain fondé sur le triptyque « liberté, égalité, fraternité ». Sans privilège à la religion.

La liberté authentique se rapproche plus des tolérances en équilibration que de l’imposition d’une seule liberté. La fraternité au sens adelphique milite pour une mixité pacifique et respectueuse et refuse en conséquence le sexo-séparatisme dans la prière comme dans d’autres manifestations. La liberté bien comprise pour les uns ou la laïcité pour les autres milite contre l’occupation religieuse intempestive et massive d’un territoire public en principe non affecté à la prière. Enfin, la fraternité non sexiste (adelphique) refuse les stigmatisations des femmes en jupe à la rue Myrha. On nomme cela désormais du harcèlement de rue.

Voici les 7 principales revendications dites culturelles des musulmans « identitaires ».

Certaines sont plus mises en avant que d’autres en fonction de la situation. Elles sont portées par les « intégristes » ou les plus intransigeants mais pas par les musulmans ordinaires qui eux n’exigent pas de privilèges particuliers mais simplement l’égalité sans discriminations. C’est une différence importante.

1. Des horaires réservés dans les piscines et les gymnases.

2. Des cantines séparées. Les travailleurs musulmans non contents d’avoir obtenus des menus confessionnels refusent désormais que « la viande halal soit proposée à côté de plats contenant de la viande »normale« jugée impure ». En clair, ils désirent des cantines séparées
et ne veulent plus « s’asseoir à côté de personnes qui mangent du porc ! »

3. Des serveuses à « bras couverts » : les femmes de service chargées de servir les plats à la cantine doivent se présenter « les bras couverts ».

4. De ne pas aller à l’entretien d’évaluation si c’est une femme

5. Des femmes médecins dans les services hospitaliers ou les musulmanes doivent se déshabiller car les maris font pression contre les médecins masculins . La pression prend aisément la forme du passage à l’acte physique tant ils deviennent agressifs à l’idée qu’un homme puisse voir leurs femmes.

6. Une salle de prière dans l’entreprise qu’il obtiennent en créant des syndicats confessionnels

7. Des jours fériés musulmans (ce qui n’est pas impossible mais à condition qu’ils viennent en soustraction de jours fériés chrétiens)

CD


Brèves

26 janvier 2016 - Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant

Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Christ

12 novembre 2012 -  Peuple-classe - 99%

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial/?fref=ts