Epistémologie, anthropologie, effet réversif, civilisation : Lire Patrick TORT, spécialiste de Darwin.

vendredi 29 juin 2012
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

Epistémologie, anthropologie, effet réversif, civilisation.

Lire Patrick TORT spécialiste de Darwin.

1 - EPISTEMOLOGIE :

Difficultés pour avancer scientifiquement : La descendance de l’homme de 1871 est un ouvrage majeur de Darwin qui est resté vierge de toute lecture instruite pendant plus d’un siècle .
Cent douze années d’erreurs tenaces, d’approximations médiocres et d’obstination à lui faire signifier très exactement le contraire de ce que construit sa logique

Le premier passage de l’entretien fait état d’un premier travail d’épistémologie avec le livre La pensée hiérarchique et l’évolution
ou il analyse le darwinisme en tant que théorie scientifique en opposition à l’ évolutionnisme qui est réduite à une idéologie para-scientifique passible d’une typologie plus que d’une histoire.
L’évolutionnisme de Spencer est un « système synthétique de philosophie » très éloigné de la théorie bio-écologique du devenir des espèces vivantes en tant qu’elles sont soumises à la variation.

2 - ANTHROPOLOGIE :

"A côté, par exemple, d’une anthropologie freudienne et d’une anthropologie marxiste qui sont l’objet d’une reconnaissance
de fait dans le champ des études et des programmes anthropologiques, il existe une anthropologie darwinienne — à distinguer, naturellement, de l’anthropologie évolutionniste — qui est demeurée — dois- je dire : paradoxalement ? — sans descendance.

3 - LE CONCEPT CLE D’EFFET REVERSIF DE L’EVOLUTION

Le concept-clé de l’anthropologie darwinienne, et ce qui permet de la situer aux antipodes d’un « darwinisme social » élitiste, sélectionniste, voire eugéniste, dont l’actualité, comme on sait, reste entière, est le concept à’effet réversif de l ’évolution . Ce concept — qui retire aux partisans contemporains de la sociobiologie humaine l’illusion qu’ils pourraient à bon droit se réclamer en ligne directe de la doctrine darwinienne de la sélection — permet de comprendre chez Darwin la transition de la sphère de la nature, régie par la stricte loi de l’élimination des moins aptes, à l’état social civilisé, au sein duquel se généralisent par les voies institutionnelle et éthique des conduites qui s’opposent au libre jeu de cette loi.

4 - CIVILISATION : l’élimination de l’élimination.

La grande vérité de l’effet réversif comme application de la sélection à elle-même, c’est l’élimination de l’élimination. La logique de l’anthropologie darwinienne est une logique dialectique. Mais c’est aussi, bien entendu, de part en part, une logique « naturelle ».

Lire ci-dessous Patrick TORT :

Introduction à l’anthropologie darwinienne Entretien avec Georges Guille-Escuret
in Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales (pdf joint)

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/hom_0439-4216_1988_num_28_105_368938


Brèves

24 septembre - Commission démocratie d’ATTAC : contributions.

Commission démocratie d’ATTAC : contributions.
http://amitie-entre-les-peuples.« (...)

8 janvier - De droite ou de gauche, maintien de la loi de mars 2004 contre les signes ostensibles de religion

Candidats de droite ou de gauche, maintien de la loi du 15 mars 2004 contre les signes (...)

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/