Émancipation générale face à l’islamisme. C Delarue

vendredi 26 janvier 2018
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

Émancipation générale face à l’islamisme. C Delarue

http://amitie-entre-les-peuples.org/Emancipation-generale-face-a-l-islamisme-C-Delarue

« L’intégrisme islamiste est totalitaire et c’est au nom de l’émancipation de tous qu’il doit être combattu » écrit Roger EVANO dans son livre La démocratie face au défi de l’islamisme que je cite abondamment ici.

- Contrôler et imposer

Roger EVANO décrit sur ce point un enjeu d’importance en page 53 de son livre (dont le plan est indiqué ci-dessous). Le titre de ce passage, que j’estime important, est : Le contrôle religieux de tous les aspects de la vie sociale et intime . Le voici :« La volonté totalitaire des intégristes s’exprime dans la tentative d’exporter leurs principes dans tous les pays où une population d’origine, de croyance ou de culture musulmane est installée. Ils ignorent dès que possible, les législations nationales pour imposer la charia à des populations sur lesquelles ils estiment avoir des droits. Ils ne considèrent pas ces habitants comme des citoyens à part entière mais d’abord comme des sujets musulmans. »

Ce que j’ai nommé « l’emprise de l’intégrisme religieux musulman » dans les familles, les immeubles collectifs, les quartiers se manifeste par ce contrôle des musulmans ou musulmanes, réelles ou supposées (car il y a bien supposition). Cette emprise et ce contrôle construit un communautarisme.

Contre cette emprise il serait curieux de mobiliser exclusivement la notion d’inclusivité que l’on trouve à gauche et dans l’altermondialisme. Sans doute ne faut-il pas l’abandonner, notamment dans la lutte contre les discriminations, mais il convient alors de bien mobiliser, comme le préconise un récent appel de fin 2017, « combat social et combat laïque » (et fédérer le peuple autour d’une perspective populaire progressiste).

- Police des moeurs partout !

Dans ce contrôle, Roger EVANO a bien compris l’importance, de ce que j’ai appelé la « question textile » et en l’espèce l’imposition de l’hypertextile avec le voile et la tunique cache-fesses en cas de port du pantalon au lieu de la robe longue jusqu’au sol. Il ne manque donc pas de préciser page 54 que « l’imposition d’une tenue vestimentaire permet une immixtion dans la vie intime de chaque personne , et facilite le contrôle par une police des moeurs. » Le voile constitue un emprisonnement des femmes par les voileurs , les contrôleurs des corps et des esprits des femmes mises ainsi sous tutelle. Le voile blanc mis au bout d’une pique comme en Iran est alors le premier geste de prise en main de sa liberté.

Mais ce n’est pas tout. Il évoque aussi « la prise en main des écoles qui est dans le programme des islamistes ». Sur ce point, j’ai pour ma part lu Mohammed Louizi. Emprise !

Christian DELARUE

LA DÉMOCRATIE FACE AU DÉFI DE L’ISLAMISME, Roger Évano
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=50528

CH 1 - Religion ou politique ? Islam ou Islamisme ?
CH 2 - L’islamisme est-il totalitaire ?
CH 3 - L’égalité des hommes et des femmes
CH 4 - Le voile à l’école
CH 5 - Nos identités multiples
CH 6 - L’islamophobie, un concept pervers
CH 7 - Le déni du danger de l’islamisme
CH 8 - Quelles ripostes ?

Conclusion