Élections régionales et départementales : ne pas installer l’extrême-droite et sa politique

dimanche 20 juin 2021
par  Amitié entre les peuples
popularité : 10%

Élections régionales et départementales : ne pas installer l’extrême-droite et sa politique

Pas une région, pas un département ne doit tomber entre les mains de l’extrême-droite et de ceux qui portent sa politique

Les résultats des élections de ce 20 juin 2020 confirment les craintes du MRAP et de tous les démocrates : les résultats des listes du Rassemblement National, additionnées à celles d’autres listes de droite extrême témoignent d’une implantation qui peut leur permettre d’exercer le pouvoir dans certaines collectivités territoriales françaises. Chacun doit en mesurer la gravité.
Le MRAP dénonce depuis longtemps la progression des thèmes et des idées que le RN a réussi à imposer à l’agenda d’une grande partie de la classe politique, des principaux médias et finalement d’une partie de la population. La « dédiabolisation » a porté ses fruits : elle a réussi à masquer la dangerosité de ce parti et de toute la droite extrême, qui n’est plus une évidence pour trop de nos concitoyens. Des pans entiers de certains partis dits républicains voient désormais dans le RN un allié possible.

L’accès à de nouvelles responsabilités départementales ou régionales serait une menace pour les libertés démocratiques, une régression pour tous et toutes et d’abord pour certaines parties de la population visées de façon constante par le mépris, la haine, les projets politiques, sociaux et économiques de ce parti. En effet, il annonce clairement son intention de multiplier les exclusions, envers les étrangers bien sûr, mais aussi les femmes, les jeunes, les homosexuels et transgenres et les plus fragiles socialement, tout comme il a soutenu la tribune factieuse des généraux. Ce serait aussi un nouveau point d’appui pour de nouvelles conquêtes lors des élections présidentielles qui s’annoncent.

Au second tour, le MRAP appelle les citoyens à prendre toutes leurs responsabilités, d’une part en participant au processus électoral démocratique, d’autre part en faisant les choix les plus à même d’empêcher, dans chaque territoire, une victoire totale ou même partielle du Rassemblement National.

Paris le 20 juin 2021