Du local au global : autre France, autre Europe, autre monde. C Delarue

jeudi 21 octobre 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 20%

Du local au global : Autre France, autre Europe, autre monde .

Sur une articulation des combats altermondialistes

Un droit international pour la démocratie ? Aucun !

Poursuivons en Europe et pour l’Europe le combat citoyen contre les politiques antidémocratiques d’austérité.

N’oublions pas l’échelon national !

Articulons le tout façon alter !

Démonstration.

Les enjeux sont lourds : ils se nomment résurgence possible du fascisme.

I - Le droit international actuel reflète le rapport de force entre les Etats et entre les grands acteurs économiques internationaux à savoir les firmes transnationales et les institutions financières internationales. L’OMC a généralisé la marchandisation du monde et ce faisant a réduit la capacité de réaction de l’ONU.

En conséquence, le droit international contemporain entérine le droit des grandes sociétés transnationales d’exploiter le travail et la nature. Au plan mondial le citoyen n’existe pas sauf de façon très indirecte et éloigné via les Etats membres de l’ONU ou sauf lors des grandes manifestations internationales comme celle contre la guerre en Irak en mars 2003. Les travailleurs sont mieux représentés du fait de l’existence d’organisations syndicales mondiales et de l’OIT. Cela reste très faible.

Malgré cette situation des théoriciens renommés comme J Habermas ont valorisé la « post-nationalité » et une « politique cosmopolite ». Il ne fait nul doute que certains évènements, certains problèmes, certains processus sont à résoudre au niveau mondial et qu’à se jour il n’y a pas d’organisation démocratique véritable pour le faire. Le G7 ou G8 ou même le G20 restent des instances oligarchiques illégitimes. Il n’y a que l’ONU pourtant très éloigné de ce que peut signifier démocratie et citoyenneté.

Dans ce cadre, il importe de favoriser l’expression du mouvement altermondialiste. Le problème est qu’il n’a pas de positions précises sur ce qu’il convient de faire pour remettre le monde sur une bonne route. C’est que les Forum mondiaux ne sont pas des lieux pour concocter des mesures applicables au plan mondial. Il ne reste alors que les lobbies et les grands collectifs thématiques des ONG mais ces derniers n’ont pas à ce jour la force de persuasion des Etats ou des firmes qui sont les grands acteurs internationaux. De plus ces regroupements militent le plus souvent pour des revendications ou l’aspect démocratique est absent ou noyé dans tout un ensemble de mesures.

*

II - On pourrait rêver que les forces de gauche et écologiques ainsi que le mouvement altermondialiste reprennent le flambeau démocratique pour l’Union européenne. Ce me semble une perspective pour réintroduire un espoir et une perspective démocratique à un échelon continental conséquent. Cela devrait s’accompagner de nouveaux droits sociaux.

Si cela n’est pas fait il est fort à craindre une installation du mouvement abstention dans les urnes pour les rares élections. Par contre à défaut d’une apathie généralisée on peut encore souhaiter une vague de contestation dans les rues des différents pays.

La droite criera au populisme. C’est la couverture du Point à propos de la France de Woerth et autres. La jacquerie fourche à la main n’est pas pour demain. Mais le repli national risque d’être alors le meilleur qui puisse être sauvé d’un retour du nationalisme mortifère.

*

III - Il convient dès lors de repenser le fait national comme structurant encore profondément la pensée citoyenne surtout avec l’incurie sociale et démocratique de l’Europe. Il convient de valoriser un autre Etat-nation (ouvert) et un autre Etat bureaucratique (démocratique) au lieu de conforter la pente ethnico-culturelle mythique (cf S Citron) mais néanmoins source d’autoritarisme, de sécuritarisme et de politique xénophobe en France.

Il est urgent de revendiquer des droits démocratiques pour les résidents de longue durée y compris les extra-communautaires en France et de le faire en même temps que l’on revendique des droits sociaux , des services publics éloignés d’une rationalité marchande. C’est difficile car il faut se battre aussi contre la gauche, du moins celle de Rocard qui en février 1989 voulait introduire le management privé dans les administrations et de créer un client plutôt qu’un usager. On ne disait pas alors néolibéral. Maintenant on sait qui a été les accoucheurs du présent.

C’est l’Etat nation qui construit la communauté national car c’est lui qui attribue la carte d’identité nationale et encore lui qui construit une communauté citoyenne. La gauche et le mouvement altermondialiste doit s’appuyer sur le meilleur de l’histoire nationale pour construir une nation d’égalité, de fraternité (adelphique) et d’ouverture. L’égalité se porte aujourd’hui contre la figure de Woerth, symbole du néolibéralisme, du fric et de la corruption, la fraternité et l’ouverture se portent contre la figure d’Hortefeux le raciste et de Besson le xénophobe. C’est le césarisme de Sarkozy qui réunie les deux figures.

*

Pour conclure, nous devons articuler tous nos combats le local, le national, le continental et le mondial sans sauter d’espace et surtout pas le ou les espace qui peuvent être porteur de mesures permettant de lutter contre le développement inégal et combine diligenté par le capital financier et les firmes. Une action d’équilibration et de compensation de ce mal développement ne peut être mené que sur un territoire pertinent ni trop petit ni trop grand car dans l’hyper-localisme comme l’hyper-globalisation font l’un et l’autre le jeu du fractionnisme, du féodalisme, de l’émiettement inégalitaire généré par le développement inégale et combiné du capital.

Christian Delarue

Refus du superimpérialisme : Ne pas passer du local au global en sautant au-dessus de l’Etat-nation. - Dazibaoueb

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=16529


Brèves

27 avril - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/