Distinction : Classisme et pauvrophobie Christian DELARUE

samedi 8 juin 2019
par  Amitié entre les peuples
popularité : 14%

Distinction : Classisme et pauvrophobie

Le classisme comme notion déborde la vielle division inclus-exclus qui pose les inclus comme « ne devant pas se plaindre » et les exclus comme les seuls à aider par des politiques publiques ciblées.

J’ai lu (sur le Figaro) cette suite : « Classisme », « paupérophobie », « Pauvrophobie », « pauvrisme », « ptochophobie », « misérophobie »… Comment nommer la discrimination pour précarité sociale ?

Mais le « classisme » comme domination de classe ou politique de classe ne se contente pas de viser les pauvres ou les miséreux ou les exclus, que ce soit sur leur apparence (mal habillé ou sale ou..., ) ou sur leur défauts réels ou supposés (pas assez travailleurs , « bras cassés » (1994), etc). Elle ne se contente pas non plus de les discriminer. Certes le classisme fait cela mais il est plus que cela ! Il fait plus que çà ! Le déclassement social au sein des classes moyennes (fin relative du mécanisme ascendant de la carrière) participe d’un classisme qui ne vise pas les classes populaires modestes.

- Le CLASSISME

Le classisme c’est l’ensemble de la politique de la classe dominante (bicéphale) avec sa production idéologique incluse, pas que ses actes, ses lois, règlements et mesures de détail qui frappe les classes dominées moyennes et basses, le peuple-classe pour résumer .

Le classisme est un dispositif d’ensemble, un dispositif lourd de domination de la classe dominante (bicéphale en France) - le 1% d’en-haut - lié au fait qu’elle est classe en soi et classe pour soi ; un dispositif lourd pesant sur le peuple-classe 99% et plus encore sur le peuple d’en-bas (tel que théorisé avec l’apparition des gilets jaunes qui appartiennent aux classes populaires modestes (de 0 à 2 smic voir un peu plus pour certain.es).

Le classisme génère du mépris de classe et de la pauvrophobie mais ne se réduit ni à l’un ni à l’autre.

- ANTI-CLASSISME

Quand à l’anti-classisme, elle ne se réduit ni à une politique fiscale anti 1% (ce qu’elle peut être) ni de la « richophophie » car ce sont tous les mécanismes producteurs d’inégalités sociales qui sont ciblés, dans tout type de société, capitaliste ou autre type (Etat-parti et caste avec marchés).

La "RICHOPHOBIE n’a rien à voir avec la xénophobie ou le racisme qui sont des mécanismes invalidants beaucoup plus nuisibles et surtout en aggravation des inégalités. La richophobie vise plus d’égalité . L’inverse donc.

Les références ordinaires à la jalousie (aucun désir d’avoir tout ce que possèdent les grands possédants) ou à l’utilité des riches (créateurs d’emplois) sont de peu d’effet face à la forte logique d’égalisation des conditions de vie qui préside au profond désir de justice sociale et fiscale (pas que chez les gilets jaunes).

Derrière la « richophobie » - qui se comprend fort bien eu égard aux écarts énormes de richesses entre le 1% d’en-haut et les smicard.es et autres allocataires de bas revenus- il s’agit en fait plus de combattre des abus du capitalisme financiarisé, de combattre un mécanisme d’accumulation de richesse et de prédation sociale et écologique .

Il s’agit donc derrière la richophobie de vouloir simplement rendre les riches moins riches pour que les pauvres et modestes soient moins pauvres. Plus pour en-bas (disons : moins de 2000 euros par mois), moins pour en-haut, le 1% , puis le 5% et en descente progressive, telle est la formule de justice sociale et fiscale .

Et au lieu de hurler contre la fraude sociale qui ne représente pas grand chose il vaut mieux lutter contre la grande fraude fiscale d’en-haut !

Christian DELARUE

Dire « lutter contre inégalités contribue à un appauvrissement moyen de la société » n’est pas une réponse car nombre gilets jaunes se moquent de « l’appauvrissement moyen » dans un pays comme la France (5 ème rang mondial ) mais pas de la pauvreté des pauvres et la faiblesse des revenus des classes modestes .


Brèves

27 avril - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/