Des citoyens de droite au MRAP.

vendredi 15 janvier 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Des citoyens de droite au MRAP.

On ne devrait pas s’étonner de rencontrer des personnes de droite adhérentes au sein du MRAP- Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuple - à partir du moment ou ces personnes prennent nettement position contre le racisme.

Il existe des élus de droite républicaine qui d’une part refusent les thèses d’extrême-droite et la xénophobie du FN ou les haines des indentitaires ethno-français ainsi que le racisme de façon général et qui d’autre part, au plan économico-social, défendent, grosso modo, des compromis très favorables au patronat, aux riches. Elles sont de droite en ce sens. Certains de ces élus se méfient néanmoins de TAFTA, du poids des firmes multinationales, des grandes banques en crise, des paradis fiscaux, etc. On trouve aussi des élus PS sur ce profil général de « centre droit ».

Par ailleurs, au plan sociétal, ces élus de droite défendent la laïcité (loi de 1905 et celle de 2004) mais ne défendent pas les traditionalistes de l’AGRIF, ni l’intégrisme religieux catholique et pas plus l’intégrisme religieux des autres religions. Ils ou elles n’assimilent pas les intégristes (et encore moins les terroristes religieux) aux autres croyants.

Au plan international, ils admettent une certaine critique d’Israel mais sont vigilants à ce qu’il n’y ait pas, derrière, de l’antisémitisme. L’antisémitisme n’est pas la seule forme de racisme à combattre car ils savent qu’au MRAP on combat toutes ses formes, même si on trouvent parfois des divergences d’appréciation sur telle ou telle expression.

Christian DELARUE