Défense des consommateurs du peuple-classe. Christian DELARUE

jeudi 2 janvier 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

Défense des consommateurs du peuple-classe.

Elle s’exerce dans un certain cadre général.

- Voyons çà du côté du côté des rapports sociaux de solvabilité achat-vente.

* Du côté des revenus. La défense des consommateurs concerne celles et ceux qui vivent avec des revenus faibles ce qui comprend non seulement des EXCLUS vivant sans travail stable avec moins d’argent que le montant du smic mais aussi des INCLUS vivant avec plus que le smic mais terminant le mois à zéro comme les « gilets jaunes » l’ont popularisé en 2018 et 2019. Au sein des inclus, on trouve donc des travailleurs et des travailleuses qui peinent malgré un nombre d’heures conséquent (plus de 35 heures par semaine) à gagner correctement leur vie. Ils ou elles ne bénéficient pas (ou peu) du système de la carrière.

* Du côté du vendeur . Le consommateur peut être face à un service public (on parle alors d’usagers) ou face à une entreprise privée vendant pour un profit, ce que ne fait pas le service public qui lui obéit à une logique tarifaire qui peut prévoir soit un bas tarif et même la gratuité, soit des hauts tarifs pour freiner une consommation jugée nuisible pour la société.

Les consommateurs du peuple-classe peuvent avoir intérêt à une diffusion des services publics authentiques dans la société. Ils sont alors des usagers et non des clients . Le 1% va lui préférer privatiser ou introduire des mécanismes marchands qui vont pervertir la logique d’égalisation de service public.

- Il y a aussi la question qualitative de ce qui est vendu .

Il importe de mieux contrôler la qualité ce qui est produit et interdire ce qui est jugé nuisible aux populations (ex pesticides). La sécurité alimentaire est un enjeu toujours décisif à l’heure ou l’Etat réduit son personnel de contrôle. Quand à l’information des populations sur la qualité des aliments, elle doit s’exercer hors influence des lobbies or ceux-ci sont nombreux .

Dans une perspective de développement durable et de croissance réfléchie Il faut réduire l’obsolescence des biens produits et construire des biens durables. C’est toute la logique du capitalisme productiviste qui est ici contestée.

Il faut aussi réduire l’usage de certains biens et services pour raisons écologiques : on ne pourra plus prendre l’avion comme avant ; ce qui suppose d’autres modes de transport et des auto-limitations.

A poursuivre.

Christian DELARUE
Co-président d’INDECOSA 35

https://www.facebook.com/christian.delarue.alter/posts/10212724128377454?__xts__[0]=68.ARBBPqHo2rzUXg3TTowSa1x3gaTPdIy0_Syd0CVn8lmAhXLeqJss1HyVlmNPIFXo_BOWfBxRI32JUM2JXyYOn-H8vEqb_WBOFZunfc2lZK9lkyeQSZPYEwn_E62zQ5DRGDfKo_A2VVkeycVlBVk_vJ59RUANVARB1mZ9rK_YXqS7R-xXeIrNAFz9NVp8S7o4Ira61tg0Ce0xymyrrzsk-3LByRe1fL8WUcMZ0UAdMZK0UoSXocF_kTG6rQCk2SZ6fHTI8b1NsjtDTjAk4bhxc4MV97RN3FZBbqhRt67b5pOfIA2dPvGVdgwdfUTOY9ZESuuwXDfwIERL9DV0CQc&__tn__=K-R=68.ARBBPqHo2rzUXg3TTowSa1x3gaTPdIy0_Syd0CVn8lmAhXLeqJss1HyVlmNPIFXo_BOWfBxRI32JUM2JXyYOn-H8vEqb_WBOFZunfc2lZK9lkyeQSZPYEwn_E62zQ5DRGDfKo_A2VVkeycVlBVk_vJ59RUANVARB1mZ9rK_YXqS7R-xXeIrNAFz9NVp8S7o4Ira61tg0Ce0xymyrrzsk-3LByRe1fL8WUcMZ0UAdMZK0UoSXocF_kTG6rQCk2SZ6fHTI8b1NsjtDTjAk4bhxc4MV97RN3FZBbqhRt67b5pOfIA2dPvGVdgwdfUTOY9ZESuuwXDfwIERL9DV0CQc&__tn__=K-R]


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/