Défendre les valeurs du néosocialisme, de l’écosocialisme du XXI ème siècle.

dimanche 16 août 2009
par  Amitié entre les peuples
popularité : 12%

Défendre les valeurs du néosocialisme, de l’écosocialisme du XXI ème siècle.

(en cours)

Ce néosocialisme ne saurait être une variante productiviste comme sa caricature stalinienne, obsédé par l’augmentation quantitative de la production. Cette dernière doit s’inscrire dans un alterdéveloppement plus respectueux de la nature.

Ce néo-socialisme ne saurait copier les pratiques autoritaire de l’ancien c’est pourquoi la défense de l’antiracisme, du féminisme, de l’anticolonialisme, de l’anti-impérialisme et de la laicité la plus juste sont essentielles à tout projet d’un socialisme authentique.

Le reste apparaitra comme plus classique, quoique pas nécessairement à la conscience de tous.

Contre le pouvoir du chef, du manager, de l’entrepreneur et de tous les faisant fonction du capital, de tous ceux qui sont chargés d’augmenter le taux d’exploitation pour accroitre les profits il n’a jamais eu que deux solutions soit constituer un solide dispositif de contre-pouvoir qui limite le plus possible les pouvoirs du supérieur, soit la suppression des supérieurs en tant que tels. Mais l’autogestion des entreprises ne supprime pas la division du travail puisqu’il y aura toujours des individus plus compétents et plus actifs. Simplement la montée des valeurs néo-socialistes consiste à ne pas survaloriser ces compétences et ce potentiel d’activité supérieur. Il ne s’agit pas de favoriser la mentalité de l’entrepreneur-loup qui écrase ses pairs de sa puissance de travail. Dans les deux cas, cela ne nait pas de rien, il faut un rapport de force, donc des organisations (pas trop) chargées de le mener.

Deux solutions ai-je dit. Dans un cas que l’on pourrait nommer république sociale on a soit un statut pour les fonctionnaires soit un vrai code du travail pour le privé, dans l’autre cas que l’on pourrait nommer république socialiste, c’est la montée en puissance du salariat qui auto-gère les entreprises mais plus pour satisfaire les besoins que les profits. Le socialisme suppose toujours une transformation radicale de la reproduction systémique. On ne peut aller au socialisme en démocratisant une à une les entreprises. Il importe de réduire la part faite aux marchés. Pour ce faire il faut une triple alliance : démocratisation élargie jusqu’aux mécanismes de planification, appropriation sociale, services publics généralisés.

A défendre ici et maintenant.
1 - Tout ce qui relève de la démocratisation notamment celle qui entraine désappropriation du capital et à l’extinction des rapports sociaux de production capitalistes.
2 - La défense du peuple-classe comme étant ceux d’en-bas mais avec une compréhension large ; plus large que mon propos « En défense des prolétaires de 3000 euros et moins ».
3 - La défense de la nature et de l’écologie.
4 - La défense de l’économie non marchande et de la valeur d’usage ce qui signifie défense et amélioration des services publiques et du statut du fonctionnaire (il y a trois statuts en France : celui de l’Etat apparait comme le plus protecteur)
5 - La régulation des marchés et la constitution d’un code du travail plus protecteur des salariés ainsi qu’un code de la protection des consommateurs.
6 - La RTT sans perte de salaire.

Christian Delarue


Brèves

27 avril - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/