Déclaration du Conseil National du MRAP - Mai 2017

dimanche 28 mai 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

Déclaration du Conseil National du MRAP

Le MRAP a pris part, à la place qui est la sienne, aux débats de l’élection présidentielle 2017.

Le pire a été évité le dimanche 7 mai 2017. Marine Le Pen, candidate du Front National, de l’extrême-droite et de la droite extrême a été battue. Mais les résultats du FN, 10,6 millions d’électeurs au second tour, témoignent de la banalisation de ce parti, du recul de la mobilisation pour la défense des libertés et du poids dans la société française, entre autres, du racisme et de la xénophobie. Le Front National est toujours un vecteur puissant des idées de haine et de discriminations. Ses ravalements de façade ne doivent pas tromper.

Les frustrations et la colère sont grandes devant l’aggravation des difficultés économiques et sociales, conséquences directes des politiques néolibérales menées par les gouvernements successifs. Certains détournent les colères et font porter la responsabilité de la crise de société à la fois sur les « immigrés » qui menaceraient notre prospérité et notre identité, et sur la « mondialisation » ou « l’Europe », qui empêcheraient de vivre heureux, enfermés dans nos frontières.

La plus grande vigilance est nécessaire vis-à-vis des politiques à venir : l’injustice sociale, les inégalités, la précarité, l’abandon de larges secteurs urbains et ruraux sont autant de terreaux sur lesquels croît l’extrême-droite. Les lois et mesures qui permettent le rejet des étrangers, des réfugiés, des migrants, des Roms, Arabes, Noirs, Juifs et musulmans ou supposés tels ont des effets dévastateurs. La laïcité est instrumentalisée et transformée en un discours identitaire. Les contrôles au faciès pèsent lourd sur la société française minant le principe d’égalité et alimentant un sentiment de rejet tout comme le refus du droit de vote aux étrangers extracommunautaires.

L’immigration doit cesser d’être érigée en « problème » et d’alimenter le racisme, la xénophobie : elle doit être gérée humainement et sereinement. L’exode des migrants qui fuient la guerre, la faim et la misère aboutit à une souffrance humaine indicible et à des morts par milliers à nos frontières.

Les droits des peuples continuent d’être bafoués en Asie, en Afrique, avec la complicité directe ou indirecte du gouvernement français Ils sont niés aux peuples palestinien, sahraoui, kurde. Le système économique néolibéral, les dictatures, les guerres ne cessent de martyriser les populations en Syrie, en Afrique… En Turquie, Erdogan mène une guerre contre le peuple kurde et réduit les libertés pour tous ceux qu’il considère comme des ennemis ou dangereux.

L’avenir du monde n’est pas à l’exacerbation des haines, qu’elles soient nationales, ethniques ou religieuses. Il n’est pas à la concurrence de tous contre tous mais à la solidarité des peuples pour construire un monde plus juste, pacifique et fraternel. L’avenir est à la liberté de circulation et d’installation des êtres humains.

Le MRAP interpelle les pouvoirs publics pour qu’ils mettent en place sur tout le territoire de la République de réelles stratégies de lutte contre les discriminations, pour l’égalité des droits dans tous les domaines. Ils doivent donner aux associations et structures concernées les moyens de mener leurs activités.

Pour développer l’amitié entre les peuples, nos gouvernements et nos entreprises doivent cesser de générer dans le monde la misère, la faim, les guerres, en finir avec les pratiques coloniales et néocoloniales, cesser d’alimenter des conflits par les ventes d’armes, agir pour des solutions politiques aux conflits existants. Notre responsabilité de citoyens est de développer sans réserve la solidarité avec les victimes et les démocrates des pays concernés, d’exiger que l’accueil et la protection des migrants soient assumés, le droit d’asile respecté.

Il est urgent d’agir contre l’offensive idéologique qui rend aujourd’hui « acceptables » des opinions et des politiques hier unanimement condamnées. Le MRAP continuera à mener avec détermination les combats contre le racisme sous toute ses formes et pour l’amitié entre les peuples avec tous ceux qui partagent les mêmes valeurs.

Paris le 18 mai 2017

— 
Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples
43 Boulevard Magenta - 75010 Paris
01.53.38.99.82