Dé-droitiser le printemps républicain et Amine el Khatmi - Christian Delarue

dimanche 17 octobre 2021
par  Amitié entre les peuples
popularité : 9%

Dé-droitiser le printemps républicain et Amine el Khatmi

Sortir de la République pour le 1% c’est urgent ! (texte 2)

Ecoutons Amine el Khatmi (dit ici AEK) (video) « Je n’accepte plus les procès en trahison de la gauche instruits contre le Printemps Républicain. Nous sommes de gauche, d’une gauche républicaine et universaliste, d’une gauche fidèle à ses principes et à ses combats historiques, d’une gauche féministe qui n’abandonne pas en rase campagne une jeune fille de 18 ans menacée de mort, d’une gauche qui ne défile pas avec les islamistes, qui ne se vautre pas dans le racialisme, l’indigénisme et le complotisme ! D’une gauche sans ambiguïtés sur l’antisémitisme et les ravages de la tenaille identitaire. Bref, d’une gauche populaire, qui aime la France, qui défend le peuple et qui n’a de leçons à recevoir de personne ! »

Bon AEK n’aime pas du tout les indigénistes, les racialistes, les absents très silencieux face au harcèlement de Mila, etc et on partage un peu, beaucoup, ou pas du tout (pour certains) ou pas comme lui (en tout cas) mais tout çà ne nous dit pas ou se trouve la gauche de AEK et chez AEK.

Car il ne suffit évidemment pas d’être contre l’islamisme (et pas contre les musulmans non intégristes comme l’extrême-droite n’est-ce pas !) pour être de gauche ! Autrement dit, il importe - aussi et surtout, avant tout même, d’avoir un réel programme social combatif pour les travailleurs et travailleuses des 99%, des lois pour le peuple-classe et les classes modestes et pauvres et de le décliner souvent et concrètement ! Or là c’est plutôt le grand silence ! Invoquer une « gauche républicaine et universaliste » c’est un peu court !

De ce vide sidéral sur ce qui intéresse au quotidien les classes sociales modestes, il apparait donc que la bataille fort bruyante et répétées contre l’islamisme sert surtout à faire diversion sur un autre communautarisme, celui bien tricolore BBR qui couvre le ruissellement vers le 1% et les inégalités sociales.

Les réactions offusquées, dite « de la gouache », contre ATTAC et sa campagnes contre Bernard Arnault et ses évasions fiscales sont éclairantes de l’état d’une « gôche bobo » qui n’est plus à gauche, car complètement du côté des super-riches, et du 1% en général !
Quid de la RTT à 32 Heures voire 30 heures, sans perte de salaire (SPS) au moins pour les 99% ? Quid de La Défense des SP, de la Sécurité sociale ? D’une fiscalité redistributive ? D’effacer la dette publique ? Etc

Christian Delarue

texte 2

Le FETICHISME ECONOMIQUE des ultralibéraux est un classisme.

http://amitie-entre-les-peuples.org/Le-FETICHISME-ECONOMIQUE-des-ultraliberaux-est-un-classisme-Christian-Delarue

Classisme car porteur d’une politique qui profite surtout aux riches du 1%, aux plus riches au sein de ce 1% et moindrement au 5% d’en-haut. Ce classisme ainsi défini met une fraction des riches en net surplomb au-dessus du reste de la population, soit le peuple-classe. Et l’immense majorité de ce peuple-classe en souffrent . La souffrance sociale est certes diverses mais on la trouve à tous lés étages de ce peuple-classe, pas que chez les ouvriers et employés modestes, pas que chez les chômeurs et précaires. Le système est impitoyable. Les ultralibéraux le sont aussi.

Expliquons sommairement maintenant ce qu’est le fétichisme économique que d’autres moins extrêmistes que les ultra-libéraux suivent par atavisme.

Ce fétichisme économique se reconnait par l’élévation de certains dispositifs ou entités fonctionnant surtout pour la logique de profit, comme la Concurrence, l’Entreprise, les Marchés (sans Etat ni régulation sauf police anti-peuple) au titre d’Etre suprême au-dessus des humains (sauf le 1% qui lui en profite), Etre suprême à servir « à genoux » (travaillisme) et sans contestation réelle (grèves et blocages) des classes sociales dominées . Ce ne sont que des (faux) « dieux économiques » qui sont bien trop placés par les grands profiteurs-exploiteurs des travailleurs des 99% et placés bien au-dessus du peuple-classe en général pour être respectés !

Ils portent bien trop défense du profit, des riches, des marchés financiers, des entreprises, du travaillisme (travailler à 40H), alors que le peuple-classe dans son immense majorité veut lui :
- 1) Plus de RTT (à 32H voire 30H en 4 jours) pour l’emploi et pour travailler mieux,
- 2) Plus de fiscalité contre le 1% et contre les profits financiers pour réduire les inégalités,
- 3) La retraite par répartition hors des marchés financiers,
- 4) Un maintien de la dépense publique : La dette publique profitant aux riches on peut maintenir la dépense publique pour une meilleure satisfaction des besoins sociaux, pour l’intérêt général, les services publics
- 5) Défense et promotion de la sécurité sociale !

Là il faut s’attendre à une haine féroce des régulations offensives « à effet cliquet », des normes de justice sociales (justice sociale c’est moins pour les riches, plus pour en-bas), des limites sociales et environnementales à poser contre la liberté d’entreprendre des capitalistes . Face aux marchés financiers et ses acteurs pro-accumulation nous continuerons à poser des règles sociales et environnementale et des acteurs intègres pour les mettre en place !

Christian Delarue


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/