Costard et burqa deux sexo-séparatismes : pour une mixité sans mur. C Delarue

mercredi 20 janvier 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 9%

Costard et burqa deux sexo-séparatismes : pour une mixité sans mur.

Dazibaoueb

Faire tomber les murs, favoriser la mixité et la diversité dans l’égalité est une tendance qui s’oppose aux séparatisme classiste, racialiste et sexiste. Dans certains cas, la non-mixité est justifiée. Mais la non mixité n’est pas ici le sexo-séparatisme généralisé, institutionnalisé. C’est un sexo séparatisme de reconstruction de l’expression des femmes particulièrement dominées. Cette non mixité permet de comprendre certaines expériences personnelles violentes et traumatisantes, difficiles à extérioriser dans d’autres circonstances.

Abordons la question du sexo-séparatisme sous un angle particulier issu des questions du moment.

* Les deux questions du moment

1 - Mâle - Dirigeant - Blanc tel est le sexo-séparatisme des dominants dans les conseils d’administration . Il se reproduit sur une base méritocratique (les « compétences » des grandes écoles), de réseau (ceux de la bourgeoisie), de temps libre et… de patriarcat. Un résumé de centaines de pages écrites de Bourdieu à Passeron et bien d’autres sur la reproduction des élites.Y ajouter la misogynie sans douté étudiée mais peu vulgarisée.

2 - Femmes à la maison, Voilage des femmes et Horaires séparés (dans les piscines), tel est le sexo-séparatisme des dominés à base de bondieuseries et de respectabilité unilatérale, disons patriarcale et machiste. Dans l’un et l’autre cas la question de la loi est posée. Les réponses sont divergentes au sein même des femmes qui contestent ces deux sexo-séparatismes (1)..

* Comment répondre sérieusement ?

Au plan méthodologique on peut tout d’abord contester que les deux sexo-séparatismes ainsi posés symétriquement fasse l’objet d’une problématique commune. C’est un choix qui n’est pas celui ici défendu en fonction d’une position axiologique en faveur de la mxité dans le respect et l’égalité.

L’exposé en exergue montre cependant une différence de cadre qui a son importance : il y a un sexo-séparatisme dominant et un sexo-séparatisme des dominés. C’est une piste pour un traitement différencié même si dans les deux cas la revendication est de mixité à égalité et sans mur.

* Les faits :

1 er cas : A peine 10 % de femmes dans les conseils des entreprises du CAC 40. C’est mieux dans d’autres pays mais il n’en demeure pas moins que les dirigeants des grandes entreprises privées ou publiques sont très très majoritairement des hommes, blancs de surcroît.

2 nd cas : L’enfermement des femmes est à la fois le fait des hommes et d’une interprétation radicale de l’islam. . C’est une réalité qui concernent surtout les Etas non laïcs mais avec une dynamique d’expansion hors de sa zone d’origine.

* Quelques arguments contre la loi

1 er cas : Au sein des conseils d’administration, Stéphane Lallemand estime que c’est une violation grave de la propriété et de plus du totalitarisme. Les lobbies peuvent eux peser sur les choix et les mentalités mais pas le législateur !
cf . Le parlement examine l’instauration de la parité dans les conseils d’administration des entreprises

2nd cas : Par contre la loi interdisant le voile intégral parait dangereuse dans une France qui continue à ne pas distinguer des musulmans ordinaires de musulmans intégristes. Par ailleurs un autre scrupule feine lle recours à la loi : le désir individuel d’accéder à la spiritualité. L’argument de la spiritualité se respecte comme droit humain mais sans naïveté. Ce type particulier de « spiritualité » se comprend de par un contexte patriarcal aliénant et une offre religieuse de type sectaire. Les personnes soucieuses d’émancipation veillent à donner de la puissance de libération à autrui sans l’imposer.

* Suggestion :

Un première réponse pose l’idée d’une loi de mixité au sein des conseils d’administration comme concevable sous réserve d’une formalisation adaptée au milieu et d’un temps de mise en place.

Le recours à la loi contre le voile intégral ne peut être que d’usage très circonstancié et très mesuré. En outre rien ne presse.

En tout cas prévoir une suppression de droits sociaux alimentaire est un projet odieux (idée d’un UMP).

Christian Delarue


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES
http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-d