Contre le réductionnisme « exhibitionnisme » des Femen - C Delarue

mardi 31 décembre 2013
par  Amitié entre les peuples
popularité : 15%

Contre le réductionnisme « exhibitionnisme » des Femen

FEMEN un féminisme contre le sexoséparatisme autoritaire !

Les FEMEN ne sont pas de simples exhibitionnistes. Ce serait là une forme de réductionnisme (à la nudité et à l’être sexué - 1) qui oublie deux choses : d’une part le fait que ce sont des êtres humains dignes (théorie du « double regard ») et d’autre part le fait qu’il s’agit d’un acte politique et féministe.

PLURIEL

Il importe ici tout d’abord de relever que le féminisme est pluriel (2) et qu’il y a bien des féminismes comme il y a des humanismes ou des marxismes. Le point commun est l’émancipation des femmes. Mais toutes ne comprennent pas pareillement cette émancipation.

Dire que « les Femen ne sont pas plus féministes que les filles de Playboy ou des danseuses de strip-tease » (Michel Warschawski sur son blog) c’est tout simplement une injure aux Femen sur la base d’une conception unilatérale et sexiste du corps humain. Unilatéral car le double et ici le triple regard est nié - je vais y revenir - et sexiste car avec cette orientation le corps des hommes pourrait ou peut être montré pas celui des femmes. Et dire que l’on voit plus le corps des femmes que celui des hommes n’est pas ici une réponse car il confond ici la publicité et les humains - hommes ou femmes - dans la vie réelle. La critique de la publicité sexiste ne vise d’ailleurs pas la nudité elle-même mais l’instrumentalisation du corps de la femme pour vendre n’importe quoi (l’exception étant la lingerie - et encore !).

LIBERAL

Un féminisme, plus libéral au plan des moeurs, s’oppose à la tendance pudibonde autoritaire et sexoséparatiste à imposer à tous la honte du corps humain et à devoir le cacher. Décence n’est pas pudeur obligée ! Ce féminisme pense que le corps humain, beau ou moins beau voir laid, celui des femmes comme celui des hommes, peut se libérer de tout vêtement (si la température le permet). Et ce sans insulte ni injure. Et c’est bien ce qui arrive en général sur les plages de nudistes ou sur les plages seins nus.

Le féminisme pudibond autoritaire évacue le fait que les hommes comme les femmes peuvent se monter dans le plus simple appareil (ou presque : seins nus sur plages). La loi s’oppose au nu intégral, sauf zones réservées, comme elle s’oppose au voilage intégral. Mais, je persiste à penser, que le nu n’est un crime que dans les sociétés qui voit le mal ou il n’est pas (pas forcément en tout cas) et qui impose une conception religieuse et sexiste du bien : femmes très couvertes et recluses à la maison avec sorties accompagnées d’un homme de la famille (système sexoséparatiste). Le principe de pudeur obligé n’est pas celui de décence qui porte lui sur des principes relationnels (ou le respect cherche à être prédominant) et non sur le corps en soi . La pudeur ainsi entendue (ce peut être autre chose) est simpliste, absolue et reliée souvent à un sexoséparatisme religieux et ici à un « féminisme » spécifique qui veut que le corps des femmes soit tout le temps et partout caché car le corps féminin est systématiquement objet de concupiscence, ce qui est contestable et contesté.

DOUBLE REGARD

La théorie du « double regard » de C Delarue

Respect, Reconnaissance, Responsabilité.

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article3245

Le propos vise par le « double regard » à éviter le réductionnisme et de maintenir la dignité des femmes regardées (qui ne sont pas que des objets sexuels) mais aussi des hommes regardant (qui ne sont pas que des obsédés sexuels). Les humains peuvent admettre et assumer le fait de la séduction sexuelle au travers de la capacité du double regard : la femme regardée comme être sexué est aussi un être humain et l’homme regardant comme être sexué est aussi un être humain. Autrement dit chacun tient aussi et malgré la séduction a preserver la dignité humaine de l’autre en même temps que la sienne, aussi bien les hommes que les femmes.

C’est un enjeu de l’éducation et de civilisation que de tolérer la séduction (pour éviter les intégrismes anti-séduction charnelle et vestimentaire qu’il soient religieux ou « féministes ») qui participe fortement des plaisirs et du du bonheur humain ainsi que des libertés entre hommes et femmes, pour peu qu’il y ait non violence ; le tout donc en maintenant un niveau élevé de respect humain.

Une société de décence n’est pas une société couverte et sexoséparatiste mais une société ou la séduction et les corps dénudés ne sont pas objets d’injures ou d’insultes. La société de décence évite l’humiliation d’autrui. Et quand il y a des ambiguités ou des incompréhensions elle fait le nécessaire pour rétablir cette dignité humaine par le dialogue. Mais la dignité humaine ne doit pas être le prétexte pour effacer que nous sommes des êtres sexués, hétérosexuels ou homosexuels. Double regard donc.

Christian DELARUE

notes

1) Le réductionnisme comme mécanisme d’oppression sexiste et/ ou raciste.

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/240213/le-reductionnisme-comme-mecanisme-d-oppression-sexiste-et-ou-raciste

A la limite avec une femme intégralement voilée on peine à reconnaitre d’une part une femme comme être sexué et d’autre part un simple humain, un être humain. Rien d’humain n’étant visible, elle se réduit réellement à une chose ambulante. Le risque ici est la réification totale et non la « chosification magnifiante » par un regard subjugué par la beauté sexuée. Dans le dernier cas il peut y avoir passage à l’admiration, ou à la passion amoureuse ou au simple respect, dans l’autre cas le risque est celui de la sortie de l’humanité commune. La théorie du « double regard » est le remède en attendant un comportement moins pathologique.

La théorie du « double regard » de C Delarue

Respect, Reconnaissance, Responsabilité.

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article3245

2) Féminismes pluriels de Nicole Van Enis Ed Aden

XX

Des humanismes ou l’humanisme pluriel.

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/241013/des-humanismes-ou-lhumanisme-pluriel

XX

Quels sont les trois regards que l’ont peut poser sur les FEMEN ?

Regards qui voudraient les définir, les enfermer :

- être sexué féminin avec un regard sexué masculin sur les seins (pas de quoi avoir une érection cependant, il faudrait arrêter l’excès sur cet aspect) ;

- être politique avec regard politique sur les revendications sur le corps et le plus souvent en refus du sexoséparatisme ;

- être humain puisque la civilisation nous oblige, homme ou femme, à nous souvenir que l’autre regardé ou celui qui regarde est aussi un être humain, digne et respectable.

NB : Le respect n’empêche nullement le conflit, le désaccord, l’opposition franche et forte mais l’on doit absolument se souvenir que l’autre est un être humain !

XX

L’idéologie sexoséparatiste est particulièrement développé chez les intégristes musulmans et les juifs harédim. Il n’y a aucune raison de s’en accomoder comme il ne doit y avoir aucune raison de se tromper de cible en attaquant les autres musulmans ou les autres juifs qui n’ont pas à subir les ripostes en défense d’un monde égal et libre entre hommes et femmes sur l’aspect vestimentaire.

ELEMENTS SUR LE SEXOSEPARATISME

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/240913/elements-sur-le-sexoseparatisme

Voile islamique et mini-jupe / string : relativisme culturel !

Le relativisme culturel admet la diversité des pratiques corporelles, mais pour autant il ne tolère pas les oppressions et les dominations.

Les hyper-textiles, les textiles minimalistes et les nudistes : diversité et tolérance !

« C’est quand je veux, comme je veux ! »

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/120713/voile-et-string-relativisme-culturel?


Brèves

1er avril - https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples...

https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples/?__tn__=kC-R&eid=ARAlE0j62Ov1p020U6t2MdIVfzLy (...)

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES
http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-d