Contre l’intégristophère soyons antiraciste non complaisant - C Delarue

mercredi 29 novembre 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Contre l’intégristophère soyons antiraciste non complaisant .

Contre l’intégristophère - le discours des intégristes religieux notamment ceux musulmans et les juif haredim mais aussi les autres intégrismes religieux - auquel on ajoute aussi le discours qui « couvre » par amalgame à tous les croyants tolérants et laïques les intégrismes religieux soyons des antiracistes de lutte contre toutes ses formes mais sachons être ferme contre les intégrismes religieux, y compris celui musulman.

Il n’y a pas de « problème musulman » Monsieur Valls, il y a un problème avec les musulmans intégristes et l’islamisation, ce que refuse de voir la « gauche régressive » qui préfère stigmatiser les « intégristes laïcistes » que les intégrismes religieux.

« L’islam est une idéologie totalitaire en ce sens qu’il ne comporte aucun mécanisme interne de rétro-action empirique, aucun mécanisme interne d’auto-interrogation, d’analyse de situation, de doute, d’auto-évolution etc » (remarque de Charles-Hubert de Girondiac sous un texte concernant M Burgat 2016). Mais le monde musulman réel est lui à considérer dans sa diversité d’application et d’usage.

Sa fraction relativement lumineuse et progressiste (opposée à celle obscurantiste et archaïque qui applique les rigueurs du Coran et de ses passages durs, sexoséparatistes et inégalitaires) a pu apporter, au cours du temps, des mécanismes correcteurs (qui semblent certes insuffisants) et c’est d’ailleurs pourquoi il importe de dire qu’il y a aujourd’hui « plusieurs islams » au sens de plusieurs interprétations (Hani Ramadan est littéraliste alors que Tariq Ramadan est réformateur quoique de facture conservatrice) et donc plusieurs sous-mondes ou sous-cultures musulmanes . Certains mondes musulmans sont réactionnaires, obscurantistes et archaïques au plan sociétal, celui des moeurs et tendent à construire un hyperpatriarcat.

Il y a une « islamophobie » - nommée telle parfois - qui ne vise que les intégrismes religieux musulmans et leur sexoséparatisme, leur sexyphobie, et pas tout les autres musulmans. C’est autre chose. Il faut quand même le remarquer.

Cette critique des intégrismes se comprend pleinement à l’heure de l’islamisation de certains quartiers. Stop à cette gauche qui protége les réactionnaires de cette religion en sortant le terme islamophobie ! Du coup, ils continuent d’agir !

Il faut lutter contre le sexoséparatisme, contre le voilage des gamines de 5 ans, etc... Et en même temps, il faut lutter contre les discriminations, être plus humain à l’égard des migrants, etc. On a beaucoup à faire sur ces questions. Il faut combattre la xénophobie.

Christian DELARUE