Combattre résolument les intégrismes religieux (mai 2019) - Christian DELARUE

lundi 3 juin 2019
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

Combattre résolument les intégrismes religieux

Position dans le contexte de l’affaire du bus fin avril, début mai 2019.

http://amitie-entre-les-peuples.org/Combattre-resolument-les-integrismes-religieux-mai-2019

1 - La critique des intégrismes religieux est décisive dans une perspective d’émancipation. Absolument décisive. On ne saurait en faire l’impasse. Elle s’insère dans une double perspective : critique sociale diverse et émancipation vers un autre monde pluriel, respectueux des différences mais dans l’égalité : champ social certes pour le peuple-classe dominé économiquement et politiquement mais aussi sur le plan antiraciste, antisexiste, anti-homophobie et lgbtphobie.

2 - Il convient cependant de critiquer tous les intégrismes religieux et pas seulement celui musulman comme certains courants identitaires de la droite catholique. Il convient aussi de ne pas s’abstenir d’une critique des intégrismes musulmans pour une certaine gauche prête à couvrir une idéologie et des pratiques contestables, contraires à tout projet de gauche. On ne sauve pas le racisme anti-musulman en couvrant les pratiques intégristes.

3 - Souvent ces intégrismes religieux forment ce qu’on appelle en terme de dynamique sociale et historique des contre-mouvements réactionnaires. Ils veulent aller en arrière en estimant que les conquêtes féministes contemporaines sont allées beaucoup trop loin dans la réduction de la domination patriarcale dans plusieurs pays, dont la France. Les femmes disposent selon eux de trop de libertés. Elles veulent l’égalité. Elles défendent aussi la liberté de s’habiller librement, ce qui s’entend plus de façon hypotextile qu’hypertextile.

4 - C’est ici qu’intervient ce que j’ai nommé la sexyphobie des intégristes religieux, pas seulement musulmans mais aussi musulmans. Il y a d’autres oppressions et dominations sexistes à combattre. Je persiste à critiquer la sexyphobie comme le sexoséparatisme. Tout comme il importe de s’opposer à la grossophobie ou à la maigrophobie. Aucune oppression sexiste n’est tolérable. Le féminisme ne hiérarchise pas.

5 - A propos d’une pétition collective lancée par Céline PINA (lien ci-dessous). Les dangers de l’islamisme sont pointés en ces termes :
Extrait : "L’islamisme est une excroissance politique totalitaire de l’islam visant à imposer partout un ordre du monde clos, ostentatoire, prosélyte et intolérant dont les valeurs et les habitus, en usage dans les théocraties islamiques, sont aux antipodes de ceux adoptés par les pays occidentaux. Il vise à s’imposer aux citoyens musulmans via un ensemble très contraignant de prescriptions et d’interdictions intégristes qui enferment de façon exhaustive leur identité et l’ensemble de leur vie, les mettant fréquemment en opposition avec les valeurs et coutumes des pays de tradition séculière ou laïque dans lesquels ils vivent.
L’islamisme s’impose via une idéologie dont la puissance d’influence et de formatage repose sur une légitimation religieuse autoproclamée, originaire de dictatures théocratiques, transmise au moyen de mosquées, prêches, livres, congrès, rencontres, sites internet, écoles coraniques, instances de lutte contre l’islamophobie, etc. sous l’aile protectrice de nombre de mouvements, syndicats et partis politiques nationaux, soit que par ignorance des réalités de l’islamisme ils le confondent avec l’islam, soit qu’ils voient dans ces replis communautaires une potentielle ressource clientéliste ou électorale non négligeable."

6 - Position  : Je suis syndicaliste (CGT ) acteur modeste d’un combat social et combat laïque mais aussi d’un combat anti-raciste qui ne fait aucun amalgame entre musulman progressiste et musulman réactionnaire, que ce soit dans le champ politique ou dans le champ de la société civile. Les islamistes ne s’embarrassent pas de cette distinction.
Je ne suis pas favorable au brouillage des signaux des syndicalistes s’exprimant comme syndicaliste tout en portant un signe religieux ostensible. C’est d’ailleurs contraire à la Charte d’Amiens.
J’ai dénoncé l’absence de critique de la gauche face aux « campagnes d’hidjabisation » des islamistes et autres intégristes musulmans.

Du point de vue du « vivre en commun » je suis d’accord sur la thèse de « l’entrechoc » de la pétition . Mais elle ne vient pas que des islamistes. Je cite : "L’entrechoc est violent sur des sujets aussi capitaux que l’égalité des hommes et des femmes, la mixité, l’homosexualité, la liberté de conscience (qui implique le droit de ne pas avoir de religion et le droit d’en changer), la laïcité (qui implique la reconnaissance, dans les espaces partagés, d’une citoyenneté définie par le commun, c’est à dire le plus possible délestée des appartenances, intérêts et attributs communautaires ou religieux). »

Christian DELARUE
Altermondialiste et antiraciste universaliste

Pétition · Mme Guillouard : RATP : la liberté des femmes n’est pas négociable · Change.org
https://www.change.org/p/mme-guillouard-ratp-la-liberté-des-femmes-n-est-pas-négociable-3cd11fde-ddad-4a44-89a0-ad1dcd105c7c?recruiter=31417695&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=psf_combo_share_initial&recruited_by_id=9162d830-f863-012f-4354-40401bfb750c&utm_content=fht-15414941-fr-fr:v2


Brèves

1er avril - https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples...

https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples/?__tn__=kC-R&eid=ARAlE0j62Ov1p020U6t2MdIVfzLy (...)

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES
http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-d