Combattre l’intégrisme religieux islamique par une laïcité non inclusive

mardi 9 février 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

Combattre l’intégrisme religieux islamique par une laïcité non inclusive.

La laïcité admet toutes les croyances et leurs expressions dans la société civile mais pas dans l’Etat (services publics, mairies, etc, cf loi de 1905) et pas dans l’école publique (cf loi de 2004) car l’école repousse par vocation l’obscurantisme et l’intégrisme religieux notamment celui qui a le sexoséparatisme pour vecteur principal d’emprise sur la société.

Il y a débat récurrent sur le terme islamophobie depuis 2003, année de la diffusion relativement massive du terme, et bien que je l’utilise depuis longtemps (affaire Redeker) après l’avoir contesté, je constate qu’il est encore employé par les intégristes musulmans et les islamistes radicaux qui se cachent « derrière » pour poursuivre tranquillement leur emprise sexoséparatiste, hors contestation de la société et sous protection de l’antiracisme et de d’islamophobie, en invoquant dans un même rejet le racisme anti-musulman et la haine de l’islam.

Si l’islam, c’est la doctrine et la volonté de « bâcher » sous de l’hypertextile informe toutes les croyantes de la religion alors c’est peu de dire que l’islam n’est pas apprécié. C’est qu’il importe de haïr les oppressions pour aimer les êtres humains ! Mais peut-on réduire tout l’islam à cette version réactionnaire ? Cet islam-là existe, et relativement massivement, et doit être fermement combattu comme oppressif, sexiste, sexoséparatiste que ces doctrinaires obscurantistes soient pauvres ou non, du sud ou du nord, des ex-colonies ou non !

Mais l’islam n’a pas à être réduit à cette position qu’il faut qualifier d’intégriste. Tout comme le sexoséparatisme des juifs hardim (aussi inadmissible que celui des musulmans) n’est pas à mettre sur le nom de tous les juifs. Opérer une telle réduction, c’est ne pas laisser place à l’islam progressiste qui se veut lui plus libéral de moeurs et plus égalitaire entre les hommes et les femmes, femmes laissées libres de s’habiller comme elles veulent et non sous de l’hypertextile chaque jour, tous les jours.

Dans ce combat d’émancipation les musulmans de gauche se heurtent à la gauche régressive (Majiid Nawaz) d’accompagnement sociétal de l’intégrisme religieux islamique, (la « cfdt du sociétal » ai-je pu dire) soit par le silence, soit par la contre-critique des anti-intégristes reconnus, soit par l’accusation d’islamophobie. Cette gauche ne voit pas que ce qui est un danger contre le vivre ensemble c’est la dévalorisation de la laïcité-protection, une laïcité qui protège les croyants mais pas les intégristes, une laïcité qui protège la conquête de sécularisation de la fin du XX ème siècle qui est aussi un mieux vivre ensemble au plan sociétal, un bien « vivre ensemble » en terme de sociabilité puisque chacun n’exhibe pas péniblement et lourdement sa religion.

Christian DELARUE

La laïcité comme mouvement global et historique. — Christian DELARUE
http://www.legrandsoir.info/la-laicite-comme-mouvement-global-et-historique.html

Pour une sécularisation des religions - CH Cuin in Libération
http://www.liberation.fr/societe/2010/03/03/pour-une-secularisation-des-religions_612989

La menace intégriste contre la culture française de sécularisation avancée et de sociabilité. C Delarue - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/La-menace-integriste-contre-la-culture-francaise-de-secularisation-avancee-C