Charlie Hebdo / Désaccord avec CQFD n°94 .

jeudi 17 novembre 2011
par  Amitié entre les peuples
popularité : 29%

Désaccord avec CQFD n°94 .

A propos de « La victoire idéologique de Charlie Hebdo »

paru dans CQFD n°94 (novembre 2011), par Olivier Cyran, illustré par Rémy Cattelain mis en ligne le 14 novembre 2011

http://www.cqfd-journal.org/La-victoire-ideologique-de-Charlie

Dans l’affaire relaté il est possible et même certain qu’une montée de critiques ait dépassé la limite et que certains aient remplacé « intégriste » par « musulman » ou « blasphème » par « droit à la musulmanophobie ». Mais d’une part ces racistes-là n’ont nul besoin de Charlie Hebdo pour sévir et d’autre part il ne faudrait pas confondre les uns et les autres. Le procédé est diffamatoire. En effet, pour les autres, il était enfin question de ne pas se laisser dicter une prescription du sacré par une religion qu’elle soit musulmane, juive ou chrétienne sans pour autant s’en prendre aux personnes croyantes. Ce qui est « sacré », c’est la dignité humaine pas la religion et ses lois et ses docteurs ! Pour les autres, il était donc bien question de critiquer les intégristes musulmans ou catholiques ou juifs et de ne pas les confondre avec les croyants ordinaires. Là, effectivement, une frontière a bougé dans ce pays.

Sans doute du fait des extrêmes, ceux qui critiquent simplement les intégristes vont se trouver pris entre deux feux. D’un côté les racistes qui veulent qu’ils aillent plus loin et se fourvoient, de l’autre les radicaux comme on en trouve au NPA ou dans le PIR qui veulent défendre ensemble le loup et l’agneau.

La critique anti-intégriste vise les radicaux des religions qui refusent la démocratisation, la laïcité et l’extension des libertés . Au plan des mœurs, leur conception virile et patriarcale les amènent à dénigrer les homosexuels, à défendre une position d’hyper-contrôle de la sexualité, de la vestimentation des femmes, etc. Dans la même conception ils mettent en place au foyer comme au travail et dans les quartiers un sexo-séparatisme d’un autre âge. Cela ne concerne pas tous les musulmans. Celui qui oserait dire cela n’a jamais discuté avec une variété de musulmans. Le problème est que l’on confond les plus « rigides » avec les personnes plus souples et plus compréhensives.

Et puisque j’en arrive à un tel développement il faut ajouter que l’athéisme ne protège évidemment pas des crispations de contrôle des femmes. Simplement l’athéisme n’a pas une doctrine sur l’égalité hommes-femmes. Il ne fournit pas une mais 1000 conceptions du monde sur les mœurs et sur les femmes. Ici il faut plutôt prendre en considération les avancées des mouvements féministes (variés eux aussi) et l’état des violences actives et passives faites aux femmes.

Quand à la prestation de Poutou du NPA . Il est regrettable qu’il soit à nouveau interrogé sur le voile de la candidate du NPA. Il faut se faire une raison que le voile ne plait pas aussi bien à droite qu’à gauche. Mais une fois ceci dit, le respect humain n’est peut-être pas identique partout. Les gens de gauche qui n’aiment pas le voile ne deviennent pas - pour ce que j’en sais - des brutes sauvages pour autant. Certes il peut y avoir des mouvements d’évitement qui peuvent blesser : ne pas vouloir partager un bureau de travail par exemple. Mais un voile çà s’enlève ! Et un tel geste n’est pas une offense à Dieu. C’est par contre un geste pacifique et d’ouverture susceptible de permettre un dialogue interculturel.

Christian Delarue