Charles PALANT, co-fondateur du MRAP, s’est éteint ce 26 février 2016

dimanche 28 février 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Le Bureau Exécutif du MRAP a appris avec une immense tristesse le décès de Charles PALANT, co-fondateur du MRAP et l’un de ses éminents dirigeants.
Il s’est éteint le Vendredi 26 Février 2016 à l’âge de 93 ans.

Militant syndical et antiraciste dès son plus jeune âge, il préside à la fin des années trente le comité des jeunes de la Ligue Internationale Contre l’Antisémitisme (LICA).

Dénoncé à la GESTAPO, celle-ci l’arrête à son domicile le 17 août 1943 à Lyon. Découvrant à cette occasion leur judéité, la police allemande arrête également sa mère et sa sœur. Ils sont transférés à Drancy, puis déportés à Auschwitz, dans le soixantième convoi de mille juifs livrés à la « solution finale ».

Seul survivant de sa famille raflée, le 11 avril 1945, il a 23 ans et pèse 40 kilos à sa libération du camp de Buchenwald.

Co-fondateur en 1949 du MRAP - à l’époque « Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et pour la Paix »- il en assura la direction en occupant successivement les fonctions de Secrétaire Général et de Président.

Sous l’impulsion de Charles PALANT, le MRAP mobilisa l’opinion, dès 1951, pour tenter de soustraire les époux ROSENBERG à la mort, puis pour exiger leur réhabilitation.

Avec d’autres responsables et militants du Mouvement, il fut à l’origine en 1977 du changement de dénomination du MRAP, devenu « Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples ». Il plaçait ainsi résolument la lutte antiraciste que mène le MRAP au cœur de l’universalité.

Inlassable militant, au service des générations nouvelles, il fut pendant de longues années - et jusqu’en 2015 - représentant du MRAP au sein des instances de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme - CNCDH.

L’inhumation aura lieu
Au cimetière du Père Lachaise
Le Mercredi 13 mars 2016 à 13h00