CRIF et CCIF : Pas de vote Juif ni de vote musulman. C Delarue

mardi 11 avril 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 3%

CRIF et CCIF : Pas de vote Juif ni de vote musulman.

I - Prenons acte de la profonde diversité des Juifs et des musulmans en France.

Si l’on pense vraiment qu’il y a diversité des Juifs et diversité des musulmans alors il faut bien penser qu’il n’y a pas de « vote Juif » ni de « vote musulman ». Sans doute une étude scientifique pourrait monter une tendance dominante mais cette tendance dominante serait à rapporter à un contexte et des déterminations spécifiques fin d’être réellement explicative. (cf livre déjà ancien de Vincent Tiberj ). En attendant il faudrait cesser de sortir des poncifs.

II - Quid du CRIF et du CCIF dans la diffusion d’une parole communautaire ?

- Le CRIF ne représente pas les Juifs et tous les Juifs ne défendent pas Israel avec acharnement. Y compris d’ailleurs au sein même du CRIF car il ne faut pas confondre ses adhérents et sa direction et même au sein de sa direction il doit y avoir des positions variées.

- Le CCIF ne représente pas plus les musulmans. Difficile de représenter des musulmans qui expriment des positions fortement contradictoires en matière de moeurs, de droit des femmes, de laïcité, etc... On trouve des musulmans progressistes, d’autres conservateurs, d’autres très réactionnaires qui agissent pour aller vers un hyper-patriarcat.

Il y a bien une très grande diversité de musulmans et de musulmanes en France et on ne saurait amalgamer musulman à personne arabe et musulmane des quartiers pauvres (bien qu’ils existent assurément), ni identifier systématiquement, par exemple, comme musulmane une musulmane hypertextile (voile et jupe ras-du sol) qui ressemble jusqu’à la caricature à ce qu’imposent depuis plus de 30 ans les intégristes musulmans sexoséparatistes de part le monde car cela fausse le regard des citoyens sur les musulmanes.

III - A propos des non-dits : On peut faire des remarques complémentaires.

- On trouve des Juifs qui critiquent Israel et soutiennent les droits du peuple palestiniens. Je n’ai pas entendu le CRIF le remarquer de façon positive.

- On trouve des musulmans qui soutiennent la loi du 15 mars 2004 contre les signes ostensibles de religion à l’école. Je n’ai pas entendu le CCIF le remarquer de façon positive.

Christian DELARUE

Contexte :

Ce samedi 8 avril 2017 dans « Salut les terriens » Thierry Ardillon recevait deux femmes Sonia Mabrouk, et Lydia Guirous qui se sont opposées à Marwan Muhammad du CCIF.

- Sonia Mabrouk, pour son livre « Le monde ne tourne pas rond, ma petite-fille » (Flammarion)

- Lydia Guirous, écrivain et essayiste, auteur en 2014 de Allah est grand, la République aussi (Lattès) qui dénonce la montée du communautarisme et de l’islam radical en France.

- Marwan Muhammad, directeur du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), auteur de Nous (aussi) sommes la Nation (La découverte).