CC« RP » : Note rapide sur un exposé d’enquêtes contre les discriminations

jeudi 18 janvier 2018
par  Amitié entre les peuples
popularité : 10%

CC« RP » : Note rapide sur un exposé d’enquêtes contre les discriminations

http://amitie-entre-les-peuples.org/CC-RP-Note-rapide-sur-un-expose

JPEG - 121.5 ko

Il faut se méfier du discours qui évoque un « ici paisible » , « une ville sans problème », « un service de haut niveau de compétences ou ce genre de chose est exclu » car la vie interrogée montre que les remarques stigmatisantes et en rejet , les pratiques discriminantes sont très courantes mais pas toujours perçues comme telles par les dominants.

La Ville de Bordeaux a mené des enquêtes sur les discriminations ressenties par une fraction de la population bordelaise. Marik Fetouh, juriste et adjoint au Maire de Bordeaux, est venu présenter ce travail - avec un exposé introductif et un diaporama (pour mieux entrer dans les détails ) - au Conseil Consultatif Rennes au pluriel pour l’Egalité contre le Racisme et les Discriminations qui se réunissait ce 17 janvier 2018 avec divers représentants locaux.

Ce fut un long travail ou sociologues, juristes et acteurs associatifs de la ville de Bordeaux furent impliqués. Il s’agissait de relever des discriminations ressenties, ce qui ne correspond pas à la définition légale, mais relève plus d’une pratique sociologique « ouverte » ou les discriminations ne sont pas prédéfinies.

S’agissant d’une parole issue de l’expérience, on voit qu’elle mélange souvent plusieurs critères. Une même personne subit plusieurs agressions discriminantes en même temps ou successivement : en tant que noire et femme, en tant que musulmane et lesbienne, en tant qu’arabe et jeune, etc Et certains critères reviennent plus souvent que d’autres (tous les autres critères de la liste incluse dans le code pénal) : le genre, l’origine et l’orientation sexuelle ou le genre, l’origine et la religion, etc.

Il est constaté que cela débouche sur des stratégies d’évitement : évitement des femmes de passer à tel endroit à telle heure, évitement de tel homme de se confronter à son patron raciste, etc. Cela débouche aussi sur des exclusions. Les lieux y sont différents : les homosexuels sont plus rejetés par les voisins qu’au travail. Pour d’autres, ce sera le travail qui sera un « enfer » du fait des préjugés proférés constamment. Le métro est aussi un lieu d’insultes et de rejets.

La fin de la réunion a abordé les possibles formations qui font reculer les expressions outrageantes et discriminantes. C’est à reprendre.

Lire :
Enquête sur les discriminations | Bordeaux
http://www.bordeaux.fr/p98631

Christian DELARUE
Représentant le MRAP de Rennes et d’Ille et vilaine

JPEG - 88.2 ko
Marik Fetouh, à côté de Mme Geneviève Letourneux (en rouge) me répond .

Les instances de concertation Rennes au Pluriel

DANS LE CADRE DE LA DÉMARCHE FABRIQUE CITOYENNE, LA VILLE A CRÉÉ LE COMITÉ CONSULTATIF « RENNES AU PLURIEL » POUR L’ÉGALITÉ, CONTRE LE RACISME ET LES DISCRIMINATIONS.
SON OBJECTIF EST DE CO-ÉLABORER AVEC LES HABITANTS LA POLITIQUE DE PROMOTION DE L’ÉGALITÉ ET DE LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS LIÉES À L’ORIGINE, RÉELLE OU SUPPOSÉE.

http://metropole.rennes.fr/participez/les-instances-de-concertation/rennes-au-pluriel/