CADTM - Les Grecs, de « cochons » à « sacrifiés »

mercredi 13 septembre 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

CADTM - Les Grecs, de « cochons » à « sacrifiés »

« Un scandale démocratique », le sauvetage de la Grèce ? Si l’accusation était venue d’un militant altermondialiste, elle n’aurait guère surpris. Mais l’auteur de cette déclaration audacieuse n’est autre que Pierre Moscovici, qui s’exprimait ainsi lors d’une interview accordée samedi au quotidien italien Corriere della Sierra. Et dans laquelle il enfonce le clou : « Parce qu’en décidant de cette manière du sort d’un pays, en imposant des décisions détaillées sur les retraites… On touche aux choix fondamentaux d’un pays », dit l’actuel commissaire européen aux Affaires économiques. Une révélation de taille venant d’un responsable qui, en juin 2012, à la veille d’élections cruciales en Grèce, mettait en garde les électeurs hellènes sur le risque de voter pour Syriza, le parti de gauche anti-austérité dirigé par Aléxis Tsípras. Lequel sera finalement élu trois ans plus tard, en 2015. Avant de devoir renoncer à toutes ses promesses électorales sous la pression musclée des créanciers du pays. Depuis, les réformes sont le plus souvent décidées à Bruxelles avant d’être entérinées par la Vouli, le Parlement grec.

Reste qu’au moment où Emmanuel Macron arrive à Athènes avec l’ambition d’y lancer la refonte démocratique de l’Europe, le commentaire de Moscovici confirme un glissement subtil du storytelling de la crise grecque.

la suite sur :

http://www.cadtm.org/Les-Grecs-de-cochons-a-sacrifies