Burka et néo-socialisme. C Delarue à A Gérin

samedi 20 juin 2009
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

Burka et néo-socialisme.

Adresse au camarade André GERIN

Pour qui veut aller vers le socialisme, aucun silence tactique n’est recevable, aucun prétexte non plus : celui de devoir avant tout répondre par l’unité tout prix contre la crise qui frappe avec Sarkozy et le MEDEF, ou celui du soutien au peuple iranien, ou celui qui dit qu’il y a peu de burka à Lyon (mais une mesure ne vaut pas pour une ville seulement). Et d’autres prétextes encore. Ce n’est pas de parler du voile qui va empêcher de donner la réponse sociale voulue et au niveau requis à Sarkozy et Parisot. Ni d’avoir une bonne analyse sur la situation en Iran.

Pour qui veut aller vers le socialisme la question des libertés est essentielle mais aussi celle de l’oppression, des oppressions. L’oppression ici en cause met en cause un contexte social et historique ; elle met en jeu des acteurs influents (exemple les mollahs là-bas ou les imams ici) et des acteurs « de proximité » (le mari, la mère, le frère). Car la burka (au sens générique de voile intégral) tout comme le voile islamique ne viennent pas du néant.

* Le voilage des femmes et les courants de l’islam.

Il ne s’agit pas ici de voir s’il est porté librement ou non. Il faut penser qu’il peut l’être « librement » mais cette liberté interroge. Il y a tout lieu de penser que pareille enfermement intégral est contraint . Il est accepté du fait d’une « éducation » répressive de la jeune fille

La burka (voile intégral) comme le voile islamique qui ne cache pas le visage viennent d’une religion : l’islam . Mais pas des mêmes courants interprétatifs . Car cette religion, pas plus que les autres, n’est uniforme. Dans les deux cas le voilage des femmes et exclusivement des femmes au nom de la respectabilité est « préconisé » par un appareil religieux masculin , par des hommes qui assurent leur interprétation (bonne ou mauvaise) des textes sacrés. En général, il coute assez cher dans de nombreux pays de ne pas suivre la préconisation. Même en France, il y a des affaires de violence pour relèvement de voile.

Vérifions le propos. Y-a-il un islam qui dispense clairement du port du voile ? Même Tariq Ramadan n’a pas tenu un propos net sur le sujet que je sache. Autre vérification : Il n’y a que des femmes musulmanes à porter la burka, jamais les hommes . On m’a répondu une fois que les occidentaux portent parfois des casquettes et pas les femmes. Une façon de banaliser ce voilage et d’effacer son sexisme structurel d’une « préconisation » de type patriarcal.

* La défaite d’une espérance trahie par le stalinisme.

Le voilage ne vient pas du néant car le voile sous ses différents noms n’étaient pas aussi portés il y a quarante ans. Derrière ce retour de l’islamisme notamment de sa version radicale depuis plus de vingt ans, c’est la défaite d’un certain socialisme hyper-autoritaire qui a fait faillite à la fin des années 80 qu’il faut prendre en compte s’il on veut construire un néo-socialisme d’émancipation humaine.

Par exemple, il ne faut ni en geste ni en parole, jour après jour, soutenir une version du socialisme qui a brisé la liberté de se réunir sereinement pour les croyants de toutes les religions . Le socialisme authentique aurait du développer la laïcité en limitant l’emprise du religieux « par en-haut » et « par en-bas ». « L’islam des caves » est indigne. Ce n’est pas une raison pour que l’Etat (même proto-socialiste) construise de son propre chef des mosquées (ou des églises ou des temples). Soit. Mais alors on ne saurait s’offusquer des musulmans priant dans la rue. Ce fait serait choquant et répréhensible si les lieux de culte existaient en nombre suffisant. Ce n’est pas le cas dans certaines villes en France en 2009.

Il faut donc avoir une position juste par rapport à la burka (ou la niqab). Il y a à minima une question qui se pose : celle de se découvrir le visage pour s’adresser à quelqu’un, notamment aux guichets institutionnels publics ou privés. Il y a aussi des lieux ou la burka ne saurait être la bienvenue. On espère donc que l’initiative lancée par André Gérin sera à même de trouver une solution en se gardant de stigmatiser l’islam et encore moins les musulmans.

A la vérité, on ne saurait s’en tenir là. Il faut combattre plus fermement les conceptions machistes et patriarcales qui sont derrière la burka comme derrière le simple voile islamique (1).

La liberté de porter le voile doit être reconnu dans la société civile mais pas dans la fonction publique. Il est problématique dans d’autres situations.

Il faut reconnaitre que le port du voile est problématique dans certains lieux de vie commune. Une musulmane voilée doit pouvoir trouver un gîte pour la nuit mais elle peut aussi se voir refuser ce gîte pour des motifs qui n’ont rien à voir avec le mépris des musulman(e)s si la disposition des lieux ne permet pas aux autres voyageurs de ne pas être incommodé par l’affichage ostensible de la religion et ou par la conception réactionnaire des rapports hommes-femmes qui motive le devoir de voilage. Un voile s’enlève sans que la religion soit offensée. Cela ne gêne que le patriarcat machiste.

Le port du voile est encore plus problématique dans des lieux de travail en commun. Inutile de gloser sur l’intégration pendant des heures. Le pays d’accueil (surtout s’il entreprend d’aller vers le socialisme) doit prendre des mesures d’insertion sociale que l’on ne saurait trouver dans un pays capitaliste. Pour autant, s’agissant des autres efforts à faire pour l’intégration, c’est aux adeptes des religions de les faire ; et pas aux habitants de mentalité laïque qui reçoivent. Que celles qui tiennent fermement à porter le voile en toute occasion y compris quand cela gêne les collègues aillent dans les pays religieux. Le socialisme défend la liberté de circulation (et d’installation) dans les deux sens ! Le socialisme peut évidemment établir des exceptions ou des assouplissements de circonstance à ces libertés, notamment pour protéger le socialisme en construction.

Christian Delarue
BE et CA du MRAP

1) En défense de l’islam d’émancipation ! Christian DELARUE


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)