BZH : La Mézière (35) contre l’ouverture des commerces le dimanche. F Rault

vendredi 5 novembre 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 13%

Madame,Monsieur,
Monsieur le député,
Chers amis,

Ce dimanche matin, comme la semaine dernière, je me suis rendu devant l’Intermarché de La Mézière, suite à la lecture d’une série d’articles parus dans Ouest France (voir pièces jointes) faisant état d’une manifestation organisée depuis la mi septembre, pour protester contre l’ouverture dominicale de l’Intermarché de la Mézière.

J’y ai retrouvé de nombreuses employées du groupe Carrefour, incitées à venir manifester là, du fait que leur direction leur a bien fait comprendre que si cet Intermarché arrive à gagner son bras de fer, en dépit des accord signé à son ouverture il y a plus d’un an, avec Rennes Métropole, ils (pas seulement le groupe Carrefour) ouvriront à leur tour le dimanche et les jours fériés...Elles m’ont aussi expliqué comment d’autres magasins installés sur la route du meuble ou à Cap Malo, entendent profiter de cette infraction assumée, pour déroger aux accords signés. C’est le cas d’Alinéa et d’autres commerces autour, qui ouvriront à leur tour, le lundi 1er novembre (et le cas de Saturn à Rennes).
Cette rencontre a aussi été pour moi l’occasion d’apprendre que les heures travaillées le dimanche, peuvent ne pas faire l’objet d’une prime supplémentaire, du fait d’un système de "lissage" des heures travaillées, sur le mois ou l’année. Elles m’ont aussi informé du fait que dans de nombreuses enseignes de magasins,des contrats sont désormais imposés aux nouveaux salariés, impliquant leur disponibilité le dimanche.
Une ancienne salariée, présente sur le barrage, nous avait expliqué dimanche dernier, que depuis l’arrivée de ce nouveau jeune directeur, il ne reste plus une salariée présente en 2009, à l’inauguration. Les nouvelles méthodes de management adoptées, ont visiblement pour effet de provoquer un turn over important.

Les élus locaux sont très mobilisés. Ce matin encore, le maire de la Mézière était présent sur place. Il s’est rendu pour une nouvelle négociation, dans le magasin Intermarché, pour discuter avec monsieur Cédric Ducable, le directeur. Il en est sorti avec le sentiment d’avoir à faire à un mur... Ce directeur ne se sent absolument pas lié par les accords passés avec Rennes Métropole lors de l’ouverture du magasin. Il serait d’une famille de négociants du Nord de la France, arrivé il y a quelques mois pour reprendre en main cet Intermarché. M. Ducable, invoque aussi pour justifier son coup de force, le fait qu’avant lui,un magasin du Rheu avait lui aussi ouvert le dimanche, sans entraîner de manifestations. Personnellement si j’avais eu connaissance de ceci, en tant que citoyen consomm’acteur, je me serai déplacé. Nous invite-t-il donc à nous mobiliser plus avant et de façon solidaire ? Qu’à cela ne tienne, nous pouvons demander plus largement à notre entourage d’épauler ces travailleuses (majoritairement des femmes), afin de faire respecter leur droit à une vie de famille.
De son côté, monsieur Ducable, afin de mobiliser ses soutiens, ces défenseur de la "liberté du commerce" (des grands magasins contre les petits commerces d’ailleurs), avait promis une réduction de 10% sur les achats du dimanche. Saturn,dans un encart publié le 2è octobre dans Ouest France, promet des tarifs promotionnels "uniquement le lundi 1er novembre, avec 2h de parking offert"

L’attitude de ce directeur laisse à penser qu’il pourrait avoir le soutien implicite des directeurs ou gérants d’autres supermarchés ou magasins de Rennes Métropole ou d’ailleurs, trop contents de tenter, par un bras de fer ou le chantage à l’emploi, de mettre à bas des accords locaux qui visaient au respect du dimanche et des jours fériés.

Dimanche dernier, six automobiles seulement étaient sur le parking de l’Intermarché. Il y avait aussi plus de 80 personnes mobilisées au barrage. Aujourd’hui, après plusieurs semaines de manifestation, moins de monde avait fait le déplacement. Le barrage moins dense, la promesse de 10% de réduction sur les achats, avait attiré plus de monde peut être et quelques véhicules n’ont pas hésité à forcer, sans précaution, le piquet installé à l’entrée de la zone commerciale, invoquant parfois l’impérieuse nécessité de se procurer des bonbons pour Hallowen, ou des piles, du sparadra, ou se réfugiant derrière une profession honorable en brandissant une carte d’infirmière....pitoyable ces défenseur du droit de consommer le dimanche.

Inutile que je reprenne ici les arguments en faveur du repos dominical, monsieur Didier Le Bougeant,conseiller général du canton de Rennes-Centre, l’a très bien fait dans son courrier publié dans Ouest-France du 29 octobre "Travail le dimanche : une erreur économique autant que philosophique".

Je reprends en dessous un tract qui m’a été remis sur place :

"Les organisations syndicales CGT, CFDT, CFTC, Unsa d’Ille-et-Vilaine, réaffirment leur opposition à l’ouverture des commerces le dimanche et l’ouverture des grandes surfaces le 1er novembre, jour de la Toussaint.
Signataires ou non, elles exigent le respect de l’accord de Rennes Métropole sur les ouvertures exceptionnelles des magasins.

Elle dénoncent les pratiques déréglementaires de certaines enseignes tendant à généraliser ces pratiques à toutes les autres.
Elles invitent les salariés du commerce, la population avec les élus à se rassembler massivement :
Dimanche 31 octobre 2010 à partir de 10h30, devant le magasin "Intermarché" de laMézière.
Lundi 1er novembre, à partir de 10h30 devant le centre commercial de la Visitation,à Rennes pour contester l’ouverture du "Saturn".

Bonsoir et cordialement à tous.

François RAULT


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/