BALLAST | Pourquoi il faut détester les riches - Contre les classes dominantes !

mardi 10 avril 2018
par  Amitié entre les peuples
popularité : 22%

BALLAST | Frustration : Pourquoi il faut détester les riches - Contre les classes dominantes !

Extrait :

À l’époque où nous avons sorti notre numéro intitulé Pourquoi il faut détester les riches, le discours des Soral et Zemmour battait son plein sur Internet — et celui de l’extrême droite et de la droite en général. Ces discours disent tous « Votre ennemi, c’est l’étranger, ou bien les féministes, ou bien le lobby LGBT qui vous dévirilise, ou votre voisin qui vit grassement avec les APL. » Dans ce numéro introductif, nous avons voulu affirmer une analyse de gauche décomplexée qui nie ces faux antagonismes et qui redirige la frustration et la colère, que nombre de gens ressentent sincèrement, vers ceux qui sont responsables de l’état actuel de la société : pas les profs trop laxistes, ni les créateurs de jeux vidéo violents ou les syndicalistes trop « archaïques » ; mais les riches, ce groupe qui se divise en strates successives entre les 10 % et les 0,1 % les plus fortunés, dont les membres ont pour point commun de maîtriser notre économie par les ressources (financières, professionnelles et symboliques) qu’ils monopolisent, et qui parviennent toujours à faire triompher en politique une vision de la réalité à leur avantage. Enfin, il s’agissait, et il s’agit toujours, de prendre le total contrepied du discours qui fait des riches des sauveurs de l’humanité, des gens méritants qui ont « pris des risques » et qui méritent pour cela qu’on les aime et qu’on se plie en quatre pour eux. Or, les riches détruisent la planète et entretiennent un système économique violent et injuste. Ils ne sont pas méritants, l’immense majorité d’entre eux a tout eu : c’est le principe de leur éducation que d’éliminer toute possibilité de déclassement social de leur progéniture. Ils n’ont pris aucun risque, si ce n’est de décider où investir l’argent dont ils héritent et qu’ils ont obtenu grâce au travail des autres. Celles et ceux qui prennent des risques dans ce pays, ce sont les ouvriers du bâtiment qui meurent encore d’une chute mortelle depuis des toits ou des échafaudages, ce sont les aides-soignantes dans les EHPAD qui travaillent en sous-effectifs permanents, ce sont les livreuses et livreurs à vélo qui slaloment entre les voitures pour que des petits bourgeois puissent recevoir leur plat japonais à déguster devant « Quotidien ». Nous disions dans ce numéro « détester les riches, c’est aimer l’humanité », car leur présence et leur pouvoir sont le dénominateur commun qui nous lient entre gens qui ne vivons pas au même endroit, ne parlons pas la même langue, ne faisons pas le même travail.

Extrait de : BALLAST | Frustration :
« Former un camp majoritaire contre les classes dominantes »

https://www.revue-ballast.fr/frustration-former-camp-majoritaire-contre-classes-dominantes/


Brèves

9 novembre 2017 - Facebook - Amitié entre les peuples - site

Facebook - Amitié entre les peuples - site
https://www.facebook.com/amitieentrelespeuples/?pnref=lhc

26 janvier 2016 - Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant

Christian DELARUE, des engagements, un parcours militant
http://amitie-entre-les-peuples.org/Christ

12 novembre 2012 -  Peuple-classe - 99%

Peuple-classe - 99%
https://www.facebook.com/peupleclasse.peuplesocial/?fref=ts