Attention au totalitarisme des intégristes religieux dit Boualem Sansal

dimanche 1er novembre 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Attention au totalitarisme des intégristes religieux dit Boualem Sansal

Boualem Sansal : « Les Européens ont abandonné les Lumières »
http://www.marianne.net/boualem-sansal-les-europeens-ont-abandonne-les-lumieres-100237589.html

Boualem Sansal tire la sonnette d’alarme en disant dans Marianne que « nous nous dirigeons, hélas, très probablement vers des systèmes totalitaires religieux. L’islam radical est déjà pleinement engagé dans la réalisation de cette transformation ».

Il nous faut bien prendre la mesure de cette menace et ce sans l’amalgamer avec le monde musulman libéral au plan politique et de moeurs. Pas d’islamophobie donc mais critique lucide et déterminée des fondamentalismes et des intégrismes religieux. On pourrait regretter que Boualem Sansal ne dise rien contre les autres intégrismes religieux mais il parle sans doute de ce qu’il connait bien, tout comme d’ailleurs Monsieur Louizi contre les Frères musulmans.

A propos d’un argument, celui de la diversité.

Que « l’islam radical » soit divers et mérite des analyses différenciées selon le contexte c’est certain et il existe d’ailleurs pour qui veut du détail des listes des groupes référencés et des cartes géographiques des zones d’implantation des plus radicaux. Au-delà de ces listes et de ces groupes il y a l’intégrisme sexoséparatiste hard (réclusion des femmes à la maison) ou soft (hypertile obligé) qui lui est plus diffus et plus mondialisé et qui avance sournoisement puisqu’il peut agir au sein de la société civile sans objectif politique.

L’argument de la diversité de « l’islam radical » ne doit pas nous faire oublier le gros avantage du terme qui est pour un antiraciste sa vertu de non amalgame. Car qui parle d’islam radical opère bien d’emblée une distinction avec un autre islam (ou même des autres islam), soit un islam plus sécularisé, plus démocratique en politique et plus libéral-égalitaire au plan des moeurs.

Repérer et combattre la tendance réactionnaire lourde.

Pour un antiraciste universaliste, le monde musulman doit être aussi protégé de l’islamophobie qui vient de son propre camp. Car il existe des musulmans doctrinaires et fondamentalistes qui haïssent les musulmans souples et modernes dans l’expression de leur religion. Et cette haine se traduit par des pratiques détestables variables contre les musulmans modernes et surtout les musulmanes hypotextiles accusées d’être de « mauvaises musulmanes ».

Car il faut bien admettre qu’au-delà des variations dans la « radicalité », cet islam radical porte bien comme tendance lourde la peste autoritaire et théocratique contre les civilisations soucieuses de faire prévaloir les Lumières et l’égalité hommes-femmes ainsi que la liberté des femmes.

Le féminisme porteur de liberté et d’égalité.

On ne saurait abandonner les conquêtes « sociétales » des luttes féministes qui ont nettement affaibli ou réduit le lourd patriarcat historique qui dominait les femmes avec l’aide des religions. Ce patriarcat existe toujours et il tend même à reprendre du terrain là ou les conquêtes féministes l’avaient réduit (cf la « seconde modernité » de De Singly). Mais les intégristes sexoséparatistes participent de cette régression et les fondamentalistes aussi.

Christian DELARUE