Ana Dumitrescu, les athées, les homosexuels et les fornicateurs.

vendredi 19 mai 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 15%

Ana Dumitrescu, les athées, les homosexuels et les fornicateurs.

Ana Dumitrescu explique (1) que "La société roumaine n’est pas une société laïque et beaucoup pensent même que l’athéisme est une maladie au même titre que l’homosexualité. » Le problème est qu’avec le retour du religieux et avec, dans le flux, la montée des intégrismes religieux réactionnaires, les homosexuels (hommes et femmes) sont très contraints de se cacher car ils subissent au mieux la stigmatisation et au pire la mort. Il n’y a hélas donc pas qu’en Roumanie que l’homosexualité est pourchassée, à des degrés variables, bien plus parfois que d’autres groupes humains racisés.

Ana Dumitrescu ne dit rien- ce n’est pas un reproche - de ce que d’aucuns nomment les « fornicateurs » . Le terme fustige, chez les « nouveaux psycho-rigides » comme chez les anciens, la simple relation sexuelle hors mariage ou avant mariage - son propos - et pas que les relations sexuelles multiples avec plusieurs partenaires. Elle vise aussi celle - unique ou plurielle (encore un amalgame) - en parallèle à une relation officielle exclusive reconnue (mariage) .

Dans l’islam, c’est pire encore (un petit tour sur divers texte en ligne le confirme) puisque le simple fait d’être dans un lieu fermé avec une femme qui n’est pas de votre famille est considéré par certains interprètes comme un acte fautif de fornication mineure. Le fait pour une femme de ne pas baisser les yeux et le regard sur un homme c’est aussi de la fornication. Pour certains interprètes il y aurait réciprocité. Autrement dit l’obligation vaudrait aussi pour les hommes qui ne doivent pas maintenir le regard là ou ils sont attirés. La fin de la phrase fait toute la différence. Je dirais, que moi aussi je ne laisse pas mes yeux dans un décolté féminin que je trouve attirant (hétérosexualité) mais pour autant c’est chose bien différente que de vouloir baisser (ou faire baisser) les yeux devant une femme ou un homme . Il y a là plus qu’une différence mais passons. D’autant que ce sont encore les hommes qui demandent et exigent ici. Hyper-patriarcat.

La fornication majeure c’est l’accouplement avec pénétration hors mariage. Si il n’y a pas pénétration mais embrassades, caresses et attouchements intimes c’est de la fornication aussi mais avec une sanction moindre semble-t-il. Cela doit dépendre des interprètes. Mais peu importe ici puisqu’il s’agit de saisir le haut degré de culpabilisation qui frappe durement ces croyants et croyantes depuis le plus jeune âge.

Avec ce dogmatisme religieux, c’est bien la haine intégriste qui monte contre celles et ceux qui ont une sexualité différente, quoique fondée sur le consentement de l’autre. Avec ces haines viennent sectarisme et violences diverses.

Christian Delarue

in Famille, Europe, Patrie | Le Club de Mediapart
https://blogs.mediapart.fr/ana-dumitrescu/blog/100517/famille-europe-patrie


Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)