Amour faible et amour fort. C Delarue

samedi 8 mars 2014
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Amour faible et amour fort.

Sans doute ce genre de distinction est le privilège de l’âge ; celui qui permet des comparaisons lorsqu’il se tourne vers son passé.

Les amours forts sont rares. Ils se déclenchent sur un regard ou un timbre de voix et forment parfois - lorsque c’est réciproque - un accord sentimental fort qui débouche possiblement (pas nécessairement) sur un accord des corps et des jouissances. Ces amours vifs, attentionnés, intenses s’inscrivent souvent dans la durée car ils sont entretenus quotidiennement. Amours officiels ou non officiels, ce sont des beaux amours, des amours lumineux et authentiques. On en connait peu dans une vie : un ou deux ! Ils laissent une marque, une empreinte. Même plusieurs années après la rupture ou la mort de l’un des deux.

Les amours faibles peuvent être plus fréquents. Ils peuvent naître à partir d’une discordance : l’un aime plus que l’autre. L’amour faible part d’un effet de sympathie, d’un amour léger, « faible » comparativement à l’autre. S’y ajoute l’effet d’une attraction plus physique. Mais si la séduction débouche sur la complicité physique et charnelle alors un amour durable peut s’installer. Rien de nécessaire. Mais la science confirme cet aspect qui semble contraire aux préjugés communs. Le sexe peut déboucher sur de l’amour. L’amour comprend la sexualité mais est plus large que le sexe.

Passons de l’amour faible aux tentatives de relations sexuelles non tarifées.

Bonheur, sexe et rencontre !

La question de la séduction est de « civilisation »

Ce qui caractérise l’humain civilisé, c’est qu’il n’y a pas le mâle (en rut) qui prend une femelle (en chaleur) ; c’est donc que les hommes (surtout eux) ne se « servent » pas, ils doivent demander. Mais il faut allez plus loin que de demander le consentement ainsi . Car il ne s’agit pas de simplement présenter une demande explicitement sexuelle mais avec les mains bien au fond des poches. Non il s’agit de rencontrer l’autre tout en admettant que la relation sexuelle est possible. Pas une rencontre où la chasteté est obligée et le sexe impensable !

Dans cette perspective, il ne s’agit pas d’ignorer ce qui attire chez l’autre,- fille ou garçon - car il faut ici bien admettre que l’attirance est naturelle - même si il existe évidemment des codes sociaux et des stéréotypes culturels d’ailleurs variables dans l’histoire - et cette attirance sexuée n’est pas en soi le « mal » mais au contraire une composante possiblement agréable de la vie humaine, hétérosexuelle ou homosexuelle et donc briser le tabou - mais il s’agit AUSSI de s’interesser aux AUTRES aspects de sa personne. Je reprends là ma théorie du « double regard » contre le double réductionnisme (1) mais dans une autre perspective.

Il s’agit de voire la jeune-fille sexuée attirante, voire sexy (pourquoi pas), mais voir aussi ses gouts, ses sentiments, ses sensibilités, ses principes moraux, bref son être global non réduit. Voilà qui n’est pas évident pour certain(e)s ! Voilà qui méritent sans doute quelques mots soit des parents soit des enseignants. Car il peut y avoir « dérapage » dans la vraie vie :

- soit la rencontre ignore totalement, par une sorte de fermeture rigide du « surmoi » (crispation morale), la séduction physique des corps et des postures . Ce qui fait plaisir à tout ceux qui veulent surtout, par principe, amputer les jeunes de rencontres sexuelles.

- soit, au contraire, le « çà » (pulsion non retenue) commande une adresse trop explicitement sexuelle. Ce qui marche parfois, mais pas toujours ! Cela débouche même trop souvent sur ce que l’on appelle désormais le « harcèlement de rue » (t’es bonne, tu veux ? etc)

GENDER : Qui instruit les adolescents ? Les parents ?

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/160214/gender-qui-instruit-les-adolescents-les-parents

Christian DELARUE


Brèves

24 septembre - Commission démocratie d’ATTAC : contributions.

Commission démocratie d’ATTAC : contributions.
http://amitie-entre-les-peuples.« (...)

8 janvier - De droite ou de gauche, maintien de la loi de mars 2004 contre les signes ostensibles de religion

Candidats de droite ou de gauche, maintien de la loi du 15 mars 2004 contre les signes (...)

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/