Amitié comme souci d’ouverture vers l’autre et de considération. C Delarue

dimanche 26 janvier 2014
par  Amitié entre les peuples
popularité : 15%

AMITIE COMME SOUCI d’OUVERTURE VERS L’ AUTRE et de CONSIDERATION

10/06/2011

Si nous faisons abstraction des sens divins ou sexuels du mot amour, nous trouvons une notion d’ouverture de conscience envers autrui, un canal par lequel il peut y avoir des échanges. Une sorte de canal de vie de nature essentiellement psychologique (existentiel). Il influence les échanges communicationnels (ouvertures d’esprit, de conscience) entre les êtres humains ainsi que les échanges communicationnels entre les différentes parties du Soi (état psychologique). Naturellement ce fonctionnement influence aussi la physiologie. Nous y trouverons l’expression de la pulsion de vie qui tend soit à créer une intégrité inexistante (mais potentielle) soit à retrouver une intégrité perdue.

La pulsion de vie s’exerce sans énergie (un peu comme une attraction gravitationnelle spontanée). La pulsion de survie s’y oppose parfois, momentanément ou durablement, pour préserver d’une situation trop pénible.

Un flux oblatif 1

Oblatif signifie, qui donne, qui est généreux. La pulsion libidinale tentait d’attraper « l’objet » pour satisfaire à son écoulement énergétique. La pulsion de Vie s’en différencie par deux point essentiels :

1- D’une part elle ne s’oriente pas vers un « objet » (être chosifié) mais vers un sujet (quelqu’un à part entière)

2 - D’autre part elle n’attrape pas ce sujet, mais s’y ouvre pour donner (oblation) de l’attention et de la considération.

Contrairement à la pulsion libidinale, la pulsion de Vie tend à la rencontre et non à l’utilisation de l’autre. Il s’y ouvre un canal permettant un échange réciproque. L’écoulement de vie constitue une voie de communication et non une accroche de l’autre. La vie n’est pas vraiment quelque chose qui s’écoule, mais quelque chose qui habite, qui s’ouvre, qui rencontre, qui reconnaît, qui réhabilite, qui permet de naître, qui met au jour, qui révèle, qui respecte tout et ne force en rien. Il n‘y s’agit pas d’énergie mais d’être. Par contre, cette qualité de l’être y sera source d’énergie.

Ce flux de vie ne pourrait se mesurer en kilowatts, ni en lux. Il se mesure en qualité de présence, d’attention et d’ouverture (ce principe de « présence » est cher à Carl ROGERS, psychologue américain)

Source :

http://dazibaoueb.fr/article.php?art=11261&rech=18924


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)