ANTIRACISME (MRAP) à ANTISEXISME : FOCALISATION SUR UN LIEN, UN RAPPROCHEMENT.

dimanche 30 janvier 2022
par  Amitié entre les peuples
popularité : 21%

ANTIRACISME (MRAP) à ANTISEXISME (ATTAC GENRE) : FOCALISATION SUR UN LIEN, UN RAPPROCHEMENT.

Thème du refus des oppressions (classisme, racisme, sexisme, etc) et des émancipations. Ici le seul lien antiracisme à antisexisme est développé.

Il ne s’agit pas de dire que le sexisme soit dans le réel de la vie constamment lié au racisme car ce n’est évidemment pas vrai il s’agit de montrer qu’il s’agit de deux mécanismes ou deux modes proches de suprématie d’un groupe sur un autre.

Sheldon Vanauken définit le sexisme (en 1969) en référence au racisme : « Tout comme est raciste celui ou celle qui proclame et justifie la suprématie d’une "race" par rapport à l’autre, est sexiste celui ou celle qui proclame et justifie la suprématie d’un sexe par rapport à l’autre ».

Le racisme racialise d’abord l’humanité en reconnaissant la "race" (comme type outre la classe sociale et le sexe) et, de plus, il les hiérarchise . Le sexisme est ici pensé comme « un racisme de sexe, ».

Attribuer des caractéristiques immuables (avec des valeurs différentes ) aux femmes (faibles) et aux hommes (forts), en fonction donc d’une différence des sexes, se rapproche bien de l’attribution de caractéristiques tout aussi immuables (avec valeurs différentes) à différentes "races" humaines. On comprend bien ainsi que l’antiracisme puisse mener à l’antisexisme . On a bien là deux essentialismes fondés sur une nature, sur une biologie qui ignore la construction sociale de la différence : il n’y a pas la Femme et l’Homme mais des femmes et des hommes. Le sexisme et le racisme construisent chacun des rapports de pouvoir .

Subsiste néanmoins un décalage entre les deux suprématismes qui fait qu’il est rarement montré ainsi : la perception d’une différence maintenue entre hommes et femmes reste massivement bien reconnue du fait de l’hétérosexualité ultra-dominante (nature et culture) alors que la perception de la différence Blancs - Non Blancs (par exemple) est d’emblée massivement rejetée comme renvoyant à un système raciste (séparatisme racial et raciste hiérarchisé dit Apartheid ) et colonialiste largement condamné et dont on continue de condamner les séquelles dans les faits après la destruction de son existence de droit (Afrique du Sud et USA) .

A propos d’une critique vu sur internet
"Comment un homme venu de nul part peut-il intervenir sur des oppressions qui ne sont pas les siennes", à savoir le racisme et le sexisme ?

Première réponse : Tout ce qui est sentient (cf 1) peut interpeller chacun, chacune. Comme d’autres disent "tout ce qui est humain m’interpelle" Mais poursuivons le propos : Quelle est mon oppression ? Pas le racisme, ni le sexisme, mais le classisme. Il ne reste que çà : La vulgaire exploitation du travail salarié, variable cependant selon les lieux et positions. Mais faut-il être opprimé pour s’opposer aux diversesoppressions-dominations-exploitations ? En ce cas il serait impossible que des humains s’opposent à la souffrance animale ? Cela suppose un minimum de sentience et un minimum d’instruction (pas BAC plus 6) voire ne pas vouloir s’enferrer dans la position de l’oppresseur

Selon les parcours familiaux on peut donc être sensible à rien... voire à participer à l’oppression et même être fasciste de filiation ! .Et cela peut toujours arriver de façon principale ou au contraire de façon très secondaire . En ce cas, on sera surtout sensible aussi bien racisme qu’au classisme (à la domination de classe) ou au sexisme . Et l’on peut devenir végan !

Des articulations se font (ou pas) ensuite entre les différentes formes de domination ou oppression et leurs réponses.

Christian Delarue
CGT Finances - UFR
http://amitie-entre-les-peuples.org/Syndicaliste-contre-le-classisme-le-racisme-et-le-sexisme

1) La sentience fait que ce qui arrive à un être sentient lui importe. Par conséquent, les auteurs antispécistes pensent que la sentience est la condition nécessaire (et suffisante pour beaucoup d’entre eux) au statut moral. Ce statut moral consiste en l’attribution de droits pour les théoriciens des droits des animaux ou à la prise en compte pleine et entière de leurs intérêts pour les auteurs conséquentialistes.

Suite avec d’autres textes :

2) Un SEXOSEPARATISME nocturne et urbain en France

http://amitie-entre-les-peuples.org/Un-sexoseparatisme-nocturne-et-urbain-en-France

http://krismondial.blogg.org/un-sexoseparatisme-nocturne-et-urbain-en-france-a211851947

http://altermd-krisdlr.centerblog.net/113-sexoseparatisme-nocturne

3) ISLAMOPHOBIE GENREE

http://altermd-krisdlr.centerblog.net/114-islamophobie-genree

http://krismondial.blogg.org/islamophobie-genree-et-colloque-rennais-a211872085


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES
http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-d