10 mai « Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition » : le MRAP appelle à participer à toutes les commémorations.

mardi 10 mai 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

10 mai « Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition » : le MRAP appelle à participer à toutes les commémorations.

Le 10 mai, la « Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition » commémore la reconnaissance tardive par la France - 150 ans après l’abolition de l’esclavage - de la traite négrière et de l’esclavage comme crime contre l’humanité.

Mais ce vote du Parlement en 2001 n’a pas suffi à détruire les préjugés comme le montre la négrophobie persistante qu’ont encore attestée récemment les propos d’une ministre de la République.

Deux siècles de traite par les pays européens, 12 millions d’hommes et de femmes arrachés à leur terre africaine, les souffrances et les luttes des esclaves pour leur liberté et leur dignité dont les travaux historiques viennent renforcer les mémoires : rien n’y fait, le racisme anti-noirs continue de se manifester en France avec son cortège de souffrances, de discriminations, de frustrations et de ressentiment.

On croit avoir tourné la page du mépris affiché par les théories racistes des siècles passés et un mot nous ramène à cette triste réalité.

Le 10 mai, le MRAP invite à rendre hommage aux victimes de l’esclavage, mais aussi aux héros combattants de la liberté qui luttèrent dans d’innombrables révoltes, réprimées dans le sang à Haïti, Porto Rico, Saint Domingue, Cuba, à la Martinique, aux Etats-Unis...

Quand enseignera-t-on enfin aux jeunes la fierté de ces résistances, la grandeur de ces hommes qui, comme Toussaint Louverture, brisèrent eux-mêmes leurs chaînes ?

Les associations des Français des Outre Mers ont choisi le 23 mai pour commémorer les souffrances et les luttes de leurs ancêtres : le MRAP s’associe à cette légitime revendication de dignité.