« Dette publique illégitime, austérité, crash social et féminisme » à Rennes.

mardi 23 octobre 2012
par  Amitié entre les peuples
popularité : 15%

Femmes d’Europe en route ! 22 Octobre - 9 Novembre 2012 en France


 Réunion publique Rennes le mercredi 24 octobre à 20h00 à la Maison de quartier de Villejean



Comment constituer un mouvement européen des femmes contre la dette et les mesures d’austérité ?

avec :
Sonia Mitralias (CADTM Grèce, initiative des « Femmes contre la dette
et les mesures d’austérité », « Comité grec contre la Dette »),
Félicity Dowling (Women against the Cuts – Angleterre),
Judit Morva (ATTAC Hongrie et Membre d’Initiative féministe
européenne (IFE)

L’initiative « femmes d’Europe en route » est soutenue par : le CADTM, Attac Genre, la Marche Mondiale des Femmes, WILPF, le Collectif National Droits des Femmes, le Réseau féministe Ruptures, Osez le féminisme et le Collectif pour un Audit Citoyen de la dette


CAC 35 =porter le débat sur la dette au cœur de la société. Le Collectif pour l’Audit Citoyen sur la dette publique (CAC 35) est un lieu d’échange d’informations et d’élaboration d’actions unitaires pour peser sur le débat d’idées et combattre le fatalisme en proposant des alternatives.
Avec : ATTAC Rennes ; CADTM groupe de Rennes ; CGT Affaires Sanitaires et Sociales ; CGT-ARS ; Europe Écologie Les Verts Rennes ; FASE 35 ; FSU 35 ; Gauche Unitaire 35 ; Gauche Anticapitaliste 35 ; NPA 35 ; Parti de Gauche 35 ; Solidaires Finances Publiques 35 ; Solidaires 35 ; Syndicat Départemental Sud Santé- Sociaux 35 ; Sud Ville de Rennes.

« Dette publique illégitime, austérité, crash social et féminisme »

Du 22 octobre au 8 novembre 2012, des militantes féministes eurpéennes seront présentes dans une dizaine de villes françaises pour rencontrer les organisations locales de femmes. Elles seront à Rennes le 24 octobre venant de Grèce, de Hongrie et d’ Angleterre pour témoigner et construire un front européen des femmes contre les mesures d’austérité.

Avec le Collectif d’Audit Citoyen de Rennes (CAC35), elles animeront une réunion publique et des rencontres avec des organisations féministes pour construire un mouvement européen de femmes contre la dette et l’austérité.
La dette et les mesures d’austérité imposées aux peuples d’Europe par la Troïka (Banque Centrale Européenne, FMI et Commission Européennee) frappent en premier lieu les femmes dans tous les aspects de leur vie.

- Les suppressions d’emplois dans la fonction publique et l’explosion des emplois précaires (emplois courts,intérim, temps partiel imposés) concernent très majoritairement les femmes. Elles restent moins indemnisés au chômage que les hommes.

- Le recul des prestations sociales, les coupes dans le domaine de la santé, impactent fortement la vie quotidienne des femmes. Avec leurs salaires, ce sont aussi les prestations sociales qui sont réduites ou supprimées. Ce sont elles qui suppléent au carences de l’Etat.

- Les réformes des régimes de retraite condamnent une part grandissante d’entre elles à une grande pauvreté (carrière incomplète, inégalité de salaires d’activité, décote, etc.)

Ce que leur offre la Troïka comme réponse à la crise, c’est la précarité et la pauvreté. C’est un recul de civilisation condamnant les femmes à perdre le peu d’autonomie financière et d’émancipation que leurs luttes avaient conquise.
La démolition systématisée de l’Etat social les confine à accroître le travail gratuit et non comptabilisé pour compenser les manques organisés de la protection sociale. Elles sont renvoyées à la sphère privée (mère de famille, femme au foyer), celle de la vie sociale leur devenant de plus en plus difficile d’accès. Ces reculs civilisationnels favorisent le retour et l’amplification de l’idéologie patriarcale et sexiste.

La tournée des féministes européennes en France participe pleinement à lutter contre ce processus. Elle constitue une étape structurante vers la mise en place autant au niveau local qu’international d’un front uni des féministes contre ces politiques d’austérité socialement mortifères.

Elle favorise le renforcement du mouvement de masse de résistance active à la dette, et à l’austérité. Cette tournée, un pas supplémentaire vers la construction d’un mouvement féministe populaire contre la dette et l’austérité en Europe !


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES
http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-d